Près d'un Français sur deux perçoit 420 euros par mois d'aide de la CAF

Article mis à jour le 

Chaque mois, les foyers concernés touchent en moyenne 420 euros par mois de la part des Caisses d'allocations familiales, dans le cadre du RSA, des allocations familiales ou de l'aide au logement. Un chiffre mis en évidence par une publication de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf).

Près de la moitié de la population française touche au moins une prestation versée par les Caisses d'allocations familiales pour le compte du RSA, des allocations familiales ou de l'aide au logement. Une prestation dont la somme mensuelle moyenne s'élèverait à 420 euros par foyer, selon une étude de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf).

En décembre 2013, pas moins de 31 millions de personnes étaient ainsi concernées par les aides de la Caf, parmi lesquels 13,8 millions d'enfants, toujours d'après l'étude. À ce moment, le montant mensuel moyen des prestations s'élevait alors à 420 euros par foyer, soit un versement total de 66,9 milliards d'euros par la Caf en 2013.

Comme le révèle la publication de la Cnaf, les allocataires sont en majorité (53 %) des personnes seules avec ou sans enfant, tandis que les familles nombreuses (à partir de trois enfants) pèsent 12,6 % du total des allocataires.

La population allocataire en augmentation

En 2013, seul le département de la Meuse a enregistré un recul du nombre d'allocataires, tandis que la moitié des départements ont fait l'objet d'une augmentation moyenne de 1,5 %. Pire : Mayotte, la Guyane, l'Hérault, la Gironde et la Haute-Garonne ont progressé de 3 %. Rappelons que les prestations de la Caf touchent à la fois la petite enfance (aides à la garde d'enfants), l'entretien des enfants (allocations familiales), le logement, la solidarité et l'insertion (RSA).

Pas moins de 81 % des foyers percevant le RSA sont composés de personnes sans conjoint avec ou sans enfant, et 26 % de ces foyers sont constitués de personnes de moins de 30 ans. À noter qu'en l'espace d'une année, le nombre de foyers bénéficiant du RSA a augmenté de 7,2 %. Une recrudescence notamment permise par la revalorisation exceptionnelle du barème du RSA. En septembre 2013, le RSA socle avait en effet augmenté de 2 %.

Sources : lemonde, latribune, lefigaro