Prime de Noël : attention au phishing !

Article mis à jour le 

A l'approche des fêtes de fin d'année, prenez garde au phishing !
A l'approche des fêtes de fin d'année, prenez garde au phishing !

Noël est une occasion en or pour les cyber-escrocs. Alors que les versements de la prime de Noël ont été effectués le 16 décembre, la police met en garde contre les nombreux mails frauduleux usurpant l’identité de la CAF ou du Pôle Emploi. En cliquant sur le lien ou la pièce jointe de ces derniers, ledit-organisme vous invite à renseigner vos informations personnelles pour vous soutirer de l’argent. Voici quelques conseils pour éviter l’hameçonnage au moment des fêtes.

Comment les reconnaître

Même code couleur, même typographie et style d’écriture, les courriels reprennent avec exactitude les textes et logos de l’administration imitée. D’où une certaine difficulté à les reconnaître. En présence de fautes d’orthographes, ou de langage, il n’y a plus de doutes à avoir. En général, un lien incite l’internaute à cliquer pour confirmer ou vérifier les données le concernant. Le faux site espère ainsi récupérer des identifiants, numéros de compte client et autres coordonnées bancaires.

Comment éviter le phishing ?

Sachez qu’aucun opérateur ou organisme ne vous demandera de retaper en ligne des informations confidentielles pour les vérifier. L’adresse de l’émetteur peut ne pas correspondre à celle du véritable organisme. Souvent, l’invitation à cliquer sur le lien n’est pas cohérente avec le reste du message. On peut s’apercevoir de la supercherie en pointant la souris sur le lien, sans cliquer : dans la barre du navigateur, apparaît dès lors une autre URL.

La police invite à ne pas utiliser les mêmes mots de passe sur tous les sites. En cas de suspicion de phishing, vous pouvez tester l’authenticité du site en donnant un faux mot de passe. Vous pouvez aussi contacter par téléphone la société concernée, ou consulter son site internet. Enfin, vous avez la possibilité de signaler l’email douteux via la plateforme Pharos, avant de le supprimer définitivement de votre boîte.

Sources : metronews, site de la police nationale

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : consommation