Prime de Noël : méfiez-vous des courriers électroniques frauduleux !

Article mis à jour le 

Comme chaque année, la prime de Noël va être versée aux allocataires de minimas sociaux. Mais méfiance toutefois, car de nombreux mails frauduleux usurpant l'identité de la CAF circulent actuellement. Leur but : vous voler de l'argent. Voici donc quelques conseils pour éviter de vous faire arnaquer…

Compte tenu de la période de crise et de l'augmentation du chômage, difficile pour les allocataires de minimas sociaux de se passer de la prime exceptionnelle de fin d'année, dont le montant identique à l'an passé s'élève cette année à 152 euros pour une personne seule et augmente selon le nombre d'enfants à charge. Mais n'oubliez pas une chose, comme nous vous le rappelions dans un article précédent : son obtention est réglementée par la loi. Or, des mails frauduleux circulent depuis quelques jours en annonçant à leurs cibles qu'elles sont concernées par cette prestation. Si vous tombez sur l'un d'entre eux, n'en tenez pas compte car l'objectif est de vous extorquer de l'argent.

La Caisse des Affaires Familiales (CAF) a d'ailleurs d'ores et déjà sonné l'alerte sur son site : "un courriel frauduleux consacré à la prime de Noël est diffusé en ce moment par des pirates informatiques. N'y répondez pas, il s'agit d'une escroquerie de type "phishing"". Comme la plupart des sites de vente en ligne et certaines banques, la CAF fait aussi l'objet d'usurpations d'identité, et ce d'autant plus à l'approche du versement de la prime de Noël, prévu aux alentours de la première quinzaine de décembre.

Une plateforme qui ressemble à s'y méprendre au site officiel de la CAF

Un certain nombre de personnes ont jusqu'à présent reçu des mails frauduleux, des appels ou encore des SMS. Mais en dépit de l'utilisation du logo de l'organisme, les fautes d'orthographe et de formulation sont nombreuses dans la plupart de ces courriers électroniques affirmant que vous êtes admissible. D'ailleurs, certains faussaires mettent en place de faux sites reprenant l'identité visuelle du site de la CAF.

Pour cette raison, la CAF – la vraie – a publié ses conseils pour éviter de se faire vider son compte d'un jour à l'autre. De manière générale, il est important de ne jamais remplir de formulaires en indiquant ses coordonnées bancaires, de ne pas répondre aux mails et/ou SMS, et bien sûr de ne pas cliquer sur les liens reçus.

À noter que la CAF propose de participer à la lutte contre le piratage informatique via le site phishing-initiative. D'autre part, il est possible pour toute victime de signaler la fraude sur le site internet-signalement du gouvernement. Reste que la meilleure solution pour éviter le phishing est de taper soi même manuellement l'adresse http://www.caf.fr directement dans un navigateur.

Sources : CAF, LeParisien