Les produits pour femmes nettement plus chers que ceux pour hommes !

Article mis à jour le 

Alors que les inégalités hommes-femmes, notamment en matière de salaires, ont la dent dure, une étude rapportée par Le Parisien montre que les produits réservées à la gente féminine sont aussi plus chers. Tour d’horizon.

D’après une enquête, les femmes sont non seulement en moyenne moins bien rémunérées que les hommes pour un emploi similaire, mais leurs produits seraient aussi plus coûteux que ceux du sexe opposé. C’est du moins ce que révèle une étude menée par le collectif Georgette Sand, rapportée ce lundi par Le Parisien.

Avant d’arriver à ce constat,  le collectif a passé au crible les rayons des supermarchés. Or, les conclusions sont sans appel : dans tous les cas, ce que les membres de Georgette Sand nomment "taxe invisible" vient s’appliquer sur l’ensemble des produits des femmes. Ainsi, alors qu’un déodorant de grande marque est affiché à 4,15 euros pour une femme, le produit identique pour les hommes chez la même société est proposé à 4,11 euros. Même chose chez le coiffeur, où les coupes sont en moyenne proposées à 8 euros pour les hommes, et 13 euros pour les femmes. De même, il faut compter 5 euros pour une chemise pour femme en teinturerie, et 4 euros pour une chemise pour homme. Malheureusement, tout le reste est à cette image.

Des écarts tarifaires qui ne s’expliquent pas

Géraldine Franck, membre du collectif, estime qu’il s’agit d’"une taxe femme, une taxe rose". Un phénomène qui sidère toutes les personnes prenant du recul sur cet état de fait. Consciente de cette situation, la secrétaire d’État aux Droits des Femmes, Pascale Boistard, a indiqué s’être saisie du dossier, tout en relayant l’enquête au ministre de l’Économie, Emmanuel Macron.

À noter que des études comparables ont été réalisées aux États-Unis. Et comme le met en évidence le magazine Forbes, ce surcoût pour les femmes s’élève à 1 351 dollars (1 100 euros) par an.

Sources : leparisien, francetvinfo, georgettesand