Qu'allez-vous faire de votre animal domestique pendant les vacances ?

Article mis à jour le 

Comme tous les ans, à quelques semaines des vacances d'été, les associations de défense des animaux s'attendent à de nombreux abandons, qui toucheraient en France quelque 60 000 chats durant de la période estivale. Pour limiter cette pratique, voici quelques idées pour savoir que faire de votre animal pendant les vacances.

Vos animaux partent avec vous en vacances : où les loger ?

Vous souhaitez emmener vos animaux de compagnie avec vous en vacances mais ne savez pas où les loger ? Bonne nouvelle : la fondation 30 Millions d'amis a recensé une liste de 20 000 lieux français – on y trouve pêle-mêle des hôtels, des campings, des gîtes, des pensions, des refuges ou encore des chambres d'hôtes – où ils seront les bienvenus, sans compter les plages dans lesquelles ils sont autorisés. À noter que ces adresses sont accessibles via une carte interactive et dans "Le Dico des vacances pas bêtes".

N'oubliez pas les formalités indispensables !

Si vous comptez voyager au sein de l'Union Européenne avec votre animal domestique, il est crucial que ce dernier soit âgé de plus de trois mois, qu'il soit identifié par une puce électronique et vacciné contre la rage. Attention toutefois : les pays comme le Royaume-Uni, la Suède ou encore l'Irlande peuvent imposer en plus des contraintes au niveau des traitements antiparasitaires et de la vaccination. Pour en savoir davantage, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire et sur le site internet agriculture.gouv.

D'autre part, celui-ci doit également être accompagné d'un passeport européen compilant l'ensemble des informations nécessaires à son identification et au suivi de sa santé. Ce passeport  étant délivré par votre vétérinaire, n'oubliez donc pas d'en faire la demande.

S'agissant des voyages vers les pays tiers et les territoires d'outre-mer, il vous sera demandé de faire passer à votre animal un test antirabique au moins égal à 0,5 Ul/ml.  De nombreux détails sont, à ce titre, disponibles sur le site internet ilspartentavecnous.org.

Voyager en train avec votre animal

Votre animal pèse moins de six kilos ? Vous êtes dans ce cas tenu de le transporter dans un sac ou un panier prévu à cet effet et de faire l'acquisition d'un titre de transport pour animaux de compagnie de 5,10 euros et ce, quelle que soit votre destination. Au-delà de ce poids, vous devrez vous acquitter d'un billet plein tarif de 2ème classe facturé à -50 %. L'animal devra par ailleurs être tenu en laisse et muselé.

En avion

Dès le moment où vous achetez vos billets, n'oubliez pas de faire savoir que vous voyagerez avec un animal. Attention néanmoins : sachez que la plupart des compagnies low cost ne l'accepteront pas. Vous devrez donc dans ce cas vous rabattre sur les grands transporteurs, qui appliquent chacun des règles spécifiques à ce sujet.

Dans le cas d'Air France, notamment, seuls les chiens et chats sont autorisés à bord et ces derniers peuvent, à condition que leur poids n'excède pas cinq kilos panier compris, rester en cabine. Au-delà, ils seront placés en soute climatisée et pressuriséeet le propriétaire sera alors contraint de louer une cage réglementaire.  

Vos animaux ne partent pas avec vous : comment les faire garder ?

D'abord, le plus simple est de demander à son entourage ou à ses voisins. Si vous vivez dans un immeuble, vous avez aussi la possibilité dans l'optique de vous faire connaître, de placer une affichette de l'association Voisins solidaires avec vos coordonnées. Vous pourrez ainsi proposer un échange de service, à effectuer à votre retour.

Dans la même veine, les sites internet Animal-futé et Gogsitting proposent d'échanger des services de gardiennage d'animaux. Autrement dit, l'échange consistera à garder le ou les animaux de la personne qui se sera occupée du ou des vôtres pendant votre absence.

Plutôt disposé à faire garder votre animal directement à domicile ? Le site internet Ani-seniors.com offre la possibilité de demander à quelqu'un de s'installer chez vous. Même si cette solution est une bonne astuce pour limiter les risques de cambriolage, elle a un prix : 56 euros par jour pour une période de cinq à sept jours.

À noter que les personnes s'absentant pour une courte durée peuvent se tourner vers un assistant animalier. Dans ce cas, la personne choisie rendra une visite quotidienne à l'animal pour le nourrir ou encore lui faire faire une promenade. Attention également : ce type de service coûte souvent plus de 13 euros la demi-heure et ne permet pas de bénéficier d'un crédit d'impôt.

Si vous optez pour une garde en collectivité, autrement dit une pension, il vous faudra d'une part visiter cette dernière et vous assurer qu'elle a reçu l'agrément de la préfecture. En outre, n'omettez pas de faire rédiger un contrat établissant les obligations des uns et des autres. Plus d'informations à ce sujet sur le site internet Wamiz.

Enfin, la pension en famille d'accueil peut se révéler une bonne solution. Cette alternative vous coûtera entre 20 et 28 euros la journée. Attention : la nourriture n'est pas toujours comprise dans le tarif. Agréé par la SPA, le site internet Animado (uniquement pour la région parisienne) permet de dénicher assez facilement une famille d'accueil. De nombreuses adresses sont également valables pour l'ensemble de l'Hexagone à cette adresse.

Sources : 30millions d'amis, ilspartentavecnous.org, Wamiz, Animado