Qu'est-ce que l'eye-tracking ?

Article mis à jour le 

Qu'est-ce que l'eye-tracking ?
Qu'est-ce que l'eye-tracking ?

Contrôler vos différentes interfaces avec vos yeux ? Cette technologie digne d’un chef-d’œuvre de science-fiction est une réalité et ouvre de nombreuses perspectives. Bien présente et représentée au salon IFA de Berlin, elle équipera notamment Alienware, la nouvelle gamme de PC portables de Dell conçue pour les gamers.  Décryptage.

Qu’est-ce que c’est ?

L’eye-tracking – ou oculométrie en français – est une technologie qui enregistre et interprète les mouvements oculaires pour les transformer en informations de contrôle. Concrètement, l’œil peut ainsi remplacer le mouvement de la main sur une souris devant une interface numérique. Il suffit d’un mouvement de la pupille pour ouvrir une icône ou une page internet. Initialement utilisée par des chercheurs en psychologie pour permettre aux personnes handicapées d’interagir avec un ordinateur, cette technologie est notamment accessible grâce à de petits boitiers branchés aux ordinateurs. Plusieurs entreprises travaillent aujourd'hui sur la manière d’intégrer l’eye-tracking à leurs produits. Dans l’industrie automobile, la technologie est utilisée pour détecter la fatigue. Sony teste également l'eye-tracking pour sa console de jeux PS4. A terme, tous les smartphones et tablettes pourraient être contrôlés par le regard. Samsung a lancé l'année dernière son Galaxy S4, dont certaines applications sont dirigées avec les yeux.

Mobilité et ergonomie

La technologie de l’eye-tracking au service de nos interfaces numériques permet d’augmenter la mobilité et d’améliorer la fluidité de notre navigation. Appliquée au domaine du jeu vidéo, la technologie permet une série d’interactions plus intuitives avec la machine. La firme américaine Tobii a mis au point un système spécifiquement conçu pour les gamers, le Sentry Eye Tracker. Une barre équipée de lampes infrarouges à placer sous l'écran, une caméra et la vision du personnage du jeu se calque sur le regard du joueur. Ce système est commercialisé sous la barre des 200 euros. Dans la gamme Alienware de Dell, l’ordinateur s’allume lorsque l’on fixe le logo Alienware, tandis que le rétroéclairage du clavier s’éteint quand on ne regarde plus l’écran. 

Un champ d’application plus large

La recherche médicale cherche à étendre les usages de l'eye-tracking dans les hôpitaux. L'hôpital Rothchild de Paris utilise déjà des lunettes Matchic Labs équipées de cette technologie pour observer les réactions des porteurs d'implants cochléaires. Dans le futur, l’eye-tracking pourrait être plus largement utilisé dans le diagnostic des déficits de l'attention chez les enfants. A long-terme, qui sait, les smartphones parviendront peut-être à détecter les signes avant-coureurs des maladies de Parkinson et d'Alzheimer en analysant le regard de leur utilisateur.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : informatique