Tout ce qu'il faut savoir sur la prime de Noël 2013

Article mis à jour le 

Comme tous les ans, la prime de Noël réservée aux allocataires de minimas sociaux donne un coup de pouce aux foyers en difficultés à l'approche des fêtes de fin d'année. Toutefois, les associations de chômeurs estiment que son montant stagne et demandent pour cette raison une révision à la hausse.

Une nouvelle fois, la prime de Noël, parfois appelée "prime exceptionnelle de fin d'année", va offrir cette année aux allocataires de minimas sociaux en bénéficiant une aide bienvenue, à l'heure où la crise fait toujours rage en France et que le chômage atteint des records. D'après les chiffres du projet de loi de Finances 2013, le financement de cette prime devrait s'élever à 465 millions d'euros. Nul doute, donc, que cette enveloppe exceptionnelle soit reconduite cette année.

Cette enveloppe va néanmoins être répartie parmi les nombreux allocataires du RSA mais aussi parmi les bénéficiaires d'autres aides comme l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ou l'allocation équivalent retraite (AER).

Plus de 380 euros pour un couple avec trois enfants

Même si les associations de chômeurs ne remettent pas en cause l'importance de cette aide financière pour les personnes en difficultés, elles soulignent la léthargie du montant de celle-ci et demandent sa revalorisation. Cette prime, qui est établie forfaitairement pour les bénéficiaires de l'ASS, est variable pour les allocataires du RSA, et ce en fonction de la composition du foyer familial. Ainsi, pour les personnes seules, la somme allouée s'élève à 152 euros, mais dépasse les 380 euros pour un couple avec trois enfants, puis se renchérit selon le nombre d'enfants à charge.

Pour le secrétaire de la section CGT chômeurs de Paris, l'ennui est que cette prime n'a jamais été revalorisée, et ce malgré l'augmentation du coût de la vie. Pour cette raison, et face au manque de création d'emplois, ce syndicat, mais aussi l'Association pour l'emploi, l'information et la solidarité (Apeis) et Agir ensemble contre le chômage (AC), souhaitent que la prime de Noël passe à 500 euros par bénéficiaire.

Dans cette optique, une manifestation menée par les trois associations est prévue samedi, place de la république.

Comment demander la prime de Noël 2013 ?

Aucune démarche administrative n'est nécessaire pour les bénéficiaires automatiques. Ainsi, les bénéficiaires du RSA, de l'ASS, de l'ATS (allocation transitoire de solidarité) et de l'AER toucheront donc automatiquement la prime de Noël 2013. Attention toutefois, les bénéficiaires du RSA activité ne sont pas concernés par cette dernière.

À noter qu'en cas de non-versement début 2014, vous avez la possibilité de demander à la CAF les motifs de cet oubli et de réclamer votre prime.

Sources : CAF, Metronews, RSA