Quand le venin de scorpion sert à dépister le cancer

Article mis à jour le 

Quand le scorpion permet de dépister le cancer
Quand le scorpion permet de dépister le cancer

Un scientifique du centre de recherche de Seattle vient de mettre au point une nouvelle méthode de dépistage du cancer grâce au venin de scorpion.

Jim Olson, un membre du centre de recherche de Seattle, a trouvé un nouveau moyen de dépister le cancer. D’après le Guardian, sa méthode baptisée “peinture de la tumeur” consiste à injecter un produit à base de venin de scorpion dans le corps. Cet élément se fixe ensuite sur les cellules cancéreuses et les rend “lumineuses”, ce qui facilite le repérage pour les chirurgiens.

Conçue pour agir en particulier sur le cerveau, la solution composée de venin de scorpion fonctionne aussi sur les autres types de cancer. Grâce à la chlorotoxine, l’élément luminescent du venin, il est plus facile de repérer la tumeur à traiter. Ce produit révolutionnaire a d’abord été testé sur des chiens. Devant la réussite complète de l’expérience, une autorisation a été délivrée à Jim Olson pour qu’il puisse réaliser des tests sur des humains. Jusqu’à aujourd’hui, cinq essais sur des patients ont déjà été réalisés et les chercheurs ont bon espoir. Si les résultats de ce nouveau produit continuent sur cette lancée, les scientifiques envisagent déjà de le transformer en produit anticancéreux afin de limiter le recours à la chirurgie.

 

Sources : 20minutes, rue89