Quel a été le pays le plus visité au monde en 2013 ?

Article mis à jour le 

D'après une étude révélée lundi par la DGCIS – la direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services – et la Banque de France, l'Hexagone, qui a totalisé quelque 84,7 millions de voyageurs étrangers en 2013, reste la première destination touristique de la planète.

Comme en témoigne l'étude annuelle de la Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS) et la Banque de France, la France continue à faire le bonheur des touristes du monde entier. Et pour cause : en 2013, l'Hexagone a attiré 84,7 millions de visiteurs étrangers, d'où une augmentation des arrivées de 2 % en comparaison à 2012. Un résultat qui fait de la France le pays le plus visité au monde, devant les États-Unis (69,8 millions de touristes), et l'Espagne (60,7 millions).

À travers leur étude, la DGCIS et la Banque de France soulignent que les Européens, en hausse de 1,2 % par rapport à 2012, sont les plus nombreux à visiter le pays. Ces derniers contribuent en effet pour moitié à la hausse des arrivées de touristes dans l'Hexagone. Dans le détail, pas moins de 13 millions d'Allemands (+6,5 %), 12,6 millions de Britanniques (+3,4 %) se sont notamment rendus en France l'an passé. À l'inverse, les Belges, Luxembourgeois, Italiens et Espagnols sont moins nombreux, tandis que les Irlandais, Portugais et Grecs sont plus présents que jamais.

À noter que le recul des touristes espagnols (-12 %) et Italiens (-3 %) s'explique probablement par les difficultés économiques des deux pays, dont le PIB a de nouveau baissé en 2013.

Recrudescence des touristes asiatiques

Exception faite de l'Europe, c'est l'Amérique du Nord qui constitue la principale clientèle de la France, place consolidée en 2013 grâce à une augmentation des arrivées de touristes de 5,8 %. Ainsi, avec 6,6 millions de touristes issus du continent américain, le record de 2011 (6,7 millions) est quasiment égalé.

Comme souvent, les touristes asiatiques, fidèles à la France, étaient pas moins de 4,5 millions en 2013 – c'est 13 % de plus qu'un an auparavant. De 2009 à 2013, le nombre de touristes chinois a doublé, atteignant 1,7 million de visiteurs. Toutefois, la clientèle japonaise a pour sa part reculé de 6,7 %, notamment sous l'influence de la baisse du yen face à l'euro.

Reste que ce résultat encourageant n'a pas empêché la France d'être fortement représenté au sein du classement des 10 villes les pus désagréables du monde

Sources : 20minutes, lci, dgcis