Quel est le meilleur moment pour acheter un billet d'avion ?

Article mis à jour le 

Alors que l'hiver se fait toujours plus hésitant, un certain nombre d'entre nous sont pourtant déjà à la recherche d'un billet d'avion pour les beaux jours, sur internet. Mais au fait, est-ce vraiment une bonne idée de s'y prendre plusieurs mois à l'avance pour réserver un vol pour les vacances d'été ? Pas toujours. Explications.

Skyscanner, un moteur de recherche britannique spécialisé dans le voyage, a récemment passé au crible les statistiques de plusieurs millions de vols acquis ces trois dernières années par des cyber-consommateurs français. Attention, les prix relevés ne découlent ni des intentions indiquées par les voyageurs ni des prix pratiqués par les compagnies aériennes.

Mathématiques oblige, le résultat est catégorique : c'est au mois de janvier que les prix sont les plus intéressants, affichant 11,3 % de moins que le tarif moyen. Et la date du vol n'a pas d'importance. Toujours selon Skyscanner, si vous loupez le coche, il faut ensuite s'armer de patience et attendre mars ou novembre pour profiter de prix presque aussi doux. A contrario – la chose est entendue –, c'est au mois d'août (+ 25 %), en juillet (+ 20 %) et en décembre (+ 17 %) que les prix atteignent des sommets, et ce quelle que soit la date à laquelle est prévu le vol.

Achetez vos billets 21 semaines à l'avance précisément

Toutefois, selon l'étude, il ne serait pas pour autant crucial de se précipiter. Pourquoi ? Parce que les prix seraient au plus bas précisément 21 semaines avant le départ, autrement dit quatre mois et demi à l'avance. Néanmoins, ce n'est qu'à la toute fin que l'augmentation explose réellement. Par exemple, les cyber-acheteurs ayant acquis leur billet 4 à 5 mois à l'avance ont payé 14 % de moins que la moyenne, et les personnes ayant acheté le leur à quelques jours du décollage ont payé 20 à 30 % de plus !

Une logique qui varie, d'une destination à l'autre

Parmi les données analysées par Skyscanner, l'on note que la logique à appliquer diffère d'une destination à une autre. Ainsi, dans le cas de Casablanca, n'en déplaise à Jean de la Fontaine, il vaut mieux courir que partir à point. Pour les vols à destination de Bangkok, en revanche, le voyageur peut prendre son temps. Pourquoi ? Parce que les prix pour ce vol fluctuent de façon inexpliquée (550 euros à J-25 semaines, 625 euros à J-15 semaines, 575 euros à J-12 semaines, etc.) Le cas de New York est quant à lui très précis : un vol va coûter en moyenne 441 euros lorsqu'on l'achète en février, et 774 euros en juillet. Toujours dans le cas de New York, il n'est pas primordial de s'y prendre à l'avance, à condition néanmoins de ne pas procéder à l'achat la veille.

Sachez par ailleurs que les tarifs sont sujets à des variations relativement importantes d'une semaine à l'autre, et ce sous l'influence du yield management appliquées par les compagnies aériennes. C'est précisément cette stratégie qui fait varier les prix des billets d'avion et de train d'une minute à l'autre.

La meilleure solution pour payer moins cher ses vols

Enfin, acheter un billet au prix le plus avantageux, c'est d'une part réserver à l'avance mais pas trop, mais aussi faire preuve de flexibilité en acceptant par exemple de partir de bonne heure en pleine semaine. À noter que Skyscanner est l'un des principaux comparateurs de compagnies aériennes sur internet.

Sources : LeMonde, SkyScanner, issuu.com