Selon vous, quel objet incarne la transmission de connaissances ?

Article mis à jour le 

C'est la question posée par l'institut de sondage ViaVoice à 1039 habitants de l'Île-de-France, âgés de plus de 18 ans, entre le 1er et le 11 mars 2013, pour Île-de-France (le magazine) à l'occasion d'un numéro consacré aux Savoirs - au pluriel. Les Franciliens dans leur ensemble préfèrent l'ordinateur, pour incarner la transmission de connaissances, alors que les Parisiens sont les plus nombreux à avoir choisi le livre. Ce qui en dit long sur les rapports entre Parisiens et voisins habitant des petite (92, 93 et 94) et grande (77, 78, 91 et 95) couronnes.

Le sondage réalisé par ViaVoice pour le magazine de la région Île-de-France nous révèle 3 principaux  enseignements :

- La progression du niveau de connaissance

Une très grande majorité des Franciliens estiment être en progression ou au même niveau que leurs parents en ce qui concerne l'accès aux savoirs. 48 % en moyenne sont d'avis qu'ils possèdent plus de connaissances que leurs parents au même âge, et 41 % qu'ils n'en savent ni plus, ni moins. Seul 1 % ne se prononce pas, et 10 % pensent qu'ils maîtrisent moins de connaissances que leurs parents.

Par ailleurs, on remarquera que si les 18-24 ans, les 25-34 et les 35-49 sont les mêmes proportions à croire être plus ou au moins aussi avancés que leurs parents sur l'échelle de la connaissance, chez les 50-64 ans la proportion de ceux qui pensent en savoir plus qu'eux passe à 53 %, et à 60 % pour les plus de 65 ans (48 % pensent être au même niveau, et 12 % pensent en savoir moins).

- Les objets symboliques de la transmission du savoir

Les objets qui facilitent la transmission du savoir sont vus différemment selon l'âge, et, bien entendu, la classe sociale. Même si celle-ci n'est pas mentionnée dans l'étude, on voit que les Parisiens ont une idée différente de "l'objet qui symbolise le mieux la transmission de savoir" que celle de la moyenne des habitants d'Île-de-France. Les "nouvelles technologies" ont pris une place prépondérante, et près de 60 % des Franciliens ont choisi l'ordinateur ou la tablette (68 % des moins de 35 ans). Mais si 50 % des Parisiens aussi citent l'ordinateur et la tablette, 55 % choisissent le livre pour symboliser le legs du savoir (43 % du total des Franciliens). Est-ce à cause des différences de proximité sociale ?

Les deux départements au-dessus de la moyenne dans le choix du livre, après Paris, sont le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis. Pour ceux qui ont choisi l'ordinateur/tablette, les trois départements ayant répondu avec les plus forts pourcentages sont l'Essonne (73 %), les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis, tous trois au dessus de la moyenne qui est de 59 %. 50 % des Parisiens citent l'ordinateur, et 34 % des Essonniens choisissent les livres comme symbole de la transmission du savoir. La moyenne des Franciliens est ensuite 24 % à désigner le dictionnaire, 18 % la télévision, 15 % le journal, 12 % un manuel scolaire et 8 % une radio.

       Vieux livres. Source : Gnosos/Wikipédia

- Les mesures les plus importantes pour faciliter l'accès aux savoirs

Le constat d'inégalité d'accès aux savoirs est sans appel, même si la situation n'est pas entièrement négative. Quand on leur demande de choisir parmi 8 mesures censées faciliter l'accès aux savoirs en Île-de-France, les personnes répondant à ce sondage ont permis d'identifier 3 mesures qui seraient susceptibles de nous faire accéder à ce but. 46 % ont cité les "écoles  de la 2e chance", 42 % le renforcement de la formation continue et 37 % la revalorisation des filières d'apprentissage.

Viennent ensuite la prévention du décrochage grâce à un suivi individuel (30 %), la mise en place d'espaces numériques de travail (24 %), la construction de nouveaux internats de proximité et la création ou la modernisation de bibliothèques universitaires (23 %), et enfin, la création de postes de médiateurs culturels (22 %). 3 % ne se prononcent pas, et 1 % n'en ont choisi aucune. On peut penser de ces chiffres que l'essentiel de la marge de progression réside dans l'action de l'Etat. Espérons que des mesures seront prises afin de résoudre ces faiblesses.

   Philosophiae Naturalis Principia Mathematica : Principes mathématiques de la philosophie naturelle par Newton.

Source : Sondage ViaVoice et Île-de-France magazine