Quelles sont les 10 villes les plus vertes de France ?

Article mis à jour le 

Au fil des années et sous l'influence des campagnes de sensibilisation, les villes françaises deviendraient plus vertes, et leurs habitants plus responsables en matière de production de déchets. Dans ce contexte d’éco-responsabilité croissante, l’organisation Les Entreprises du Paysage a publié son classement des dix villes les plus vertes de France.

Vous ne supportez plus le béton et l’asphalte de votre ville ? Peut-être est-il temps pour vous de songer à déménager dans une ville aux teintes moins grises et aux couleurs plus vertes. Soucieuse de voir les aménagements paysagers prendre une place plus importante dans les débats électoraux, Les Entreprises du Paysage (UNEP) vient de publier son palmarès des villes les plus vertes de France.

De la verdure à perte de vue

Angers, Nantes et Limoges seraient ainsi, selon l’Unep, les trois villes les plus vertes de l’Hexagone. Une position notamment redevable à leur gestion des espaces verts, qui n'ont cessé de prendre de l'ampleur dernièrement. Limoges, Angers et Nantes renferment respectivement pas moins de 52m², 51m² et 34m² d’espaces verts par habitant. Celles-ci, à l'instar de villes comme Lyon et Amiens, investissent massivement dans l’aménagement paysager.

La nature devient citadine

De même, si vous considérez que votre ville manque de faune, pensez à migrer vers Bordeaux, Marseille ou Nancy. Le maintien d'une certaine biodiversité est en effet un enjeu qui préoccupe tout particulièrement ces villes. Par exemple, elles mettent en œuvre l'éco-pâturage, en remplaçant notamment les tondeuses par des vaches ou des moutons. Aussi, les installations de ruches urbaines sont monnaie courante.

Le tri sélectif, une préoccupation grandissante

La production de déchets est une préoccupation récurrente pour les collectivités. Pour preuve, ces dernières ne cessent de mettre en valeur l’importance d’un bon traitement des déchets. D'ailleurs, les déchets dits "verts" n’y échappent pas : ils sont désormais de plus en plus couramment transformés en compost, ou récupérés sous d’autres formes. Dans ce domaine, les villes les mieux classées sont Brest, Metz et Parisla région Ile-de-France produit d’ailleurs de moins en moins de déchets ménagers.

L’aménagement paysager, un investissement bien-être

Pour l’Unep, les aménagements paysagers ne sont pas une dépense, mais un investissement dans le bien-être de la population. Un investissement qui doit être envisagé dès la conception des projets d’urbanisme. Dans cette optique, il reste à voir si les prochaines élections municipales accorderont autant d’importance à la verdure en milieu urbain.

Sources : Le Monde, Les Entreprises du Paysage, Metronews