Quelques astuces pour protéger son compte Twitter

Article mis à jour le 

Ces derniers mois, les piratages du célèbre réseau social n'en finissent plus, touchant aussi bien les plus inexpérimentés (Burger King) que les plus geeks (Gizmodo et même Wired). Pour éviter toute mésaventure et continuer à tweeter en toute sécurité, voici quelques conseils.

Vous pensiez que l'AFP avait délibérément publié des clichés pro-Assad et que Burger King avait soudainement trouvé judicieux d'usurper les couleurs de McDonald's ? Il n'en est rien puisque les comptes Twitter de ces célèbres entreprises ont en réalité fait l'objet d'un piratage. Et contrairement à ce que l'on aurait pu imaginer, ces déconvenues arrivent aussi aux spécialistes des hautes technologies : les sites internet Gizmodo et Wired en ont en effet récemment fait les frais. Si le risque zéro n'existe pas, sachez qu'il existe quelques mesures permettant de compliquer la marge de manœuvre des hackers.

Que faire en cas de piratage ?

Vous ne parvenez plus à vous connecter à Twitter et votre compte tweete tout seul ? Rassurez-vous, il ne s'agit pas du service Lives-On qui, après vous avoir pris pour mort, s'évertuerait à envoyer des messages d'outre tombe à vos proches, mais  vraisemblablement d'un hack. Dans ce cas, vous avez deux alternatives :

 - les pirates ont modifié votre mot de passe, vous obligeant donc à rester dehors sans les clés. Sachez que Twitter met à disposition à cette adresse un outil permettant de remettre à zéro son mot de passe par email ou par téléphone. Limite de la manœuvre : il vous faudra au préalable avoir associé votre numéro de téléphone à votre compte Twitter ici. Si ce n'est pas votre cas, vous pouvez toujours faire une demande d'assistance auprès de Twitter en remplissant ce formulaire. Choisissez pour cela la case "mon compte a été piraté" ;

- vous avez toujours la possibilité d'accéder à votre compte. Dans ce cas, procédez immédiatement au changement de votre mot de passe à cette adresse et annulez toutes les autorisations des apps utilisant Twitter ici. Il n'est pas impossible que l'une de ces dernières ait permise aux pirates de forcer votre compte.

Protéger efficacement son compte Twitter

D'abord, veillez bien à opter pour un bon mot de passe. Pour ce faire, celui-ci ne doit pas être trop court ni trop simple. L'idéal est par ailleurs qu'il alterne aussi bien entre les chiffres, les lettres, les minuscules et les majuscules et même les symboles. La limite d'une telle solution, dans la mesure où le mot de passe doit changer tous les 3 ou 4 mois, est qu'elle implique une très bonne mémoire. Si tel n'est pas votre cas, sachez que les experts invitent à intégrer une phrase du type "Jai2poissonsroUGes-Nemo+Dory".

Ensuite, n'oubliez pas d'ajouter votre numéro de mobile pour récupérer votre compte plus facilement en cas d'attaque.

Enfin, veillez à bien sécuriser le changement de votre mot de passe. Pour cela, il vous suffit de cocher la case "exiger des informations personnelles pour remettre à zéro mon compte" en vous rendant ici. Le hacker ne pourra ainsi pas procéder à sa modification.

Éviter que sa vie numérique ne soit réduite à néant

Il y a quelque temps, un journaliste de Wired racontait comment les failles de sécurité de ses comptes Amazon et Apple avaient conduit à la destruction de sa vie numérique en l'espace d'une heure. La moralité de cette histoire est qu'il faut éviter à tout prix d'utiliser un mot de passe identique pour chacun de ses comptes. En outre, il est vivement déconseillé de donner des réponses trop évidentes aux questions secrètes ("le nom de jeune fille de votre mère", etc.). Ainsi, il est préférable de répondre à ce type de question par une phrase mot de passe.

Et comme l'adresse email est dans bien des cas la tour de contrôle contrôlant l'essentiel de la vie numérique de l'utilisateur, il est recommandé, par exemple sur Gmail, d'activer la double authentification. Cet outil vous permet ainsi de recevoir sur votre smartphone un code à chaque fois que vous – ou un pirate – se connecte à votre compte depuis une machine inhabituelle. Mais alors que Facebook propose déjà cette option depuis un moment, qu'attend donc Twitter pour en faire de même ?

Sources : Twitter, Facebook, Gmail, Wired