Qui sont les FARC ?

Article mis à jour le 

Qui sont les FARC ?
Qui sont les FARC ?

Le 24 août 2016 est à marquer d’une pierre blanche pour la Colombie. En effet, cette date a vu la signature d’un accord de paix entre les FARC et le gouvernement colombien après plus de 50 ans de lutte.

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (en espagnol Fuerzas armadas revolucionarias de Colombia) plus connues sous l’acronyme FARC, constituent une milice formée dans les années 60. Retour sur les raisons qui ont poussé les FARC à prendre les armes et les faits marquants de l’histoire de cette organisation paramilitaire.

Les origines de leur combat

Les FARC ont été créées en 1966 à la suite de la guerre civile qui a ensanglanté le pays de 1948 à 1953. Cette période sombre - appelée “La Violencia” - a débuté avec l’assassinat de Jorge Eliécer Gaitanet, un politicien de gauche populaire auprès des pauvres. La prise de pouvoir par les militaires durant la période de transition a été contestée par les communistes et des groupes de paysans à l’origine de la milice.

Leurs revendications

Les FARC revendiquent le partage des pouvoirs et la mise en place d’une réforme agraire. En effet, plus de 5 millions d’habitants ont été contraints de quitter leurs terres, chassés par des milices d’extrême droite travaillant pour les propriétaires de ranchs et les narcotrafiquants.

Une organisation terroriste

La cote de popularité des FARC a nettement diminué avec les enlèvements perpétrés par les guérilleros pour financer leur combat. Leurs victimes étaient des politiciens, des propriétaires de ranch, mais aussi des soldats. Parmi les personnes enlevées figurait Ingrid Betancourt, ancienne candidate à l’élection présidentielle du pays, et plusieurs entrepreneurs américains. Les FARC ont également eu recours à l’extorsion de fonds et imposaient des taxes sur la production de cocaïne. A l''époque, l’administration Bush les a qualifiés de plus important groupe de narcotrafiquants au monde.

L’accord de paix de 2016

Plus de 220 000 personnes ont perdu la vie au cours des 50 ans de lutte armée entre les FARC et l’armée colombienne. Après plusieurs tentatives avortées, un accord de paix a finalement été signé le 24 août 2016. Le gouvernement colombien et les FARC se sont entendus sur la lutte contre les narcotrafiquants, la réforme agraire, l’intégration des FARC dans la vie politique et la façon de juger les crimes de guerre commis aussi bien par l'armée colombienne que les guérilleros.

Qu’en est-il des guérilleros ?

L’accord de paix prévoit la mise en place de 8 camps et de 23 zones de sécurité pour accueillir les 7 000 à 10 000 guérilleros démobilisés. Ils seront désarmés et bénéficieront d’aides en matière d’éducation et de santé pour faciliter leur réinsertion dans la vie civile. En effet, leur niveau d’éducation très faible constitue un frein à leur réhabilitation. Certains observateurs craignent que les combattants habitués au trafic de drogue ne rejoignent des organisations criminelles ou d’autres milices comme l’Armée de libération nationale ou ELN. En juillet, certains membres des FARC avaient annoncé leur intention de ne pas respecter l’accord de paix. À suivre !

Sources : nouvelobs.com, lexpress.com, journalmetro.com

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : justice