Quid des régions les plus touchées par la pénurie des généralistes ?

Article mis à jour le 

En dépit de l'augmentation du nombre de médecins en France, certaines régions voient leur nombre de praticiens reculer fortement...
En dépit de l'augmentation du nombre de médecins en France, certaines régions voient leur nombre de praticiens reculer fortement...

L’Atlas 2015 de la démographie médicale rendu public mardi par le Conseil National de l’Ordre des Médecins (Cnom) révèle que la France fait l’objet d’une pénurie de services médicaux dans plusieurs régions. Tour d’horizon.

L’Hexagone incarne un paradoxe, comme le met en évidence l’Atlas 2015 de la démographie médicale. Et pour cause : alors que le nombre de médecins (281 087) n’a jamais été aussi élevé en France, plusieurs régions font face à une importante pénurie de généralistes.

3 régions particulièrement touchées

Ainsi, les trois régions les plus concernées par le phénomène sont :

- l’Île-de-France, qui a enregistré un recul important de son personnel médical depuis 2007, avec 1 835 médecins de moins à Paris. Et 6 % de médecins en moins inscrits au tableau de l’Ordre des 8 départements de l’Île-de-France.

- la région Centre fait aussi l’objet d’une chute du nombre de médecins, puisque l’Atlas ne recense que 234,5 médecins pour 100 000 habitants. De 2007 à 2015, le recul des effectifs a ainsi atteint 3,3 %. Une situation en passe de s’envenimer, avec des praticiens toujours plus vieux : près de 30 % ont plus de 60 ans.

- la Picardie était quant à elle la région rassemblant la plus faible démographie médicale, au 1er janvier 2015, avec 230,9 médecins pour 100 000 habitants. Sans surprise, les zones les plus concernées par la pénurie sont les petits villages – à l’instar de Coye-la-Forêt dans l’Oise – où les praticiens ne sont pas systématiquement remplacés. À noter que depuis 2007, la Picardie a vu son nombre de médecins reculer de 1,9 %.

 

Les régions les mieux lotis en matière de praticiens

Dans la région PACA, l’on dénombre pas moins de 352 médecins pour 100 000 habitants, soit 17 606 médecins au total. Dans le détail, ce sont le Var et les Alpes-Maritimes, avec respectivement 3 108 et 4 156 médecins, qui rassemblent le plus de praticiens.

Avec 306 médecins pour 100 000 habitants, le Rhône-Alpes (19 707 au total) n’est pas en reste. Enfin, la Corse dispose de 273.4 médecins pour 100 000 habitants, avec cependant 32,5 % de praticiens de 60 ans et plus.

 

Sources : sciencesetavenir, liberation