Recharger son smartphone en 30 secondes, c'est (bientôt) possible

Article mis à jour le 

Et si votre iPhone ou autre Samsung Galaxy S se rechargeait prochainement  en à peine trente secondes ? C'est en tout cas la performance accomplie par hasard par deux scientifiques qui travaillaient sur un autre projet. La batterie qu'ils viennent de développer est à la fois plus puissante, plus écologique et 1 000 fois plus rapide en chargement que les modèles actuels.

C'est un grand classique dans le monde de la science : les accidents mènent souvent à une découverte inattendue. Cette fois, deux chercheurs de l'université de Californie Los Angeles (UCLA) ont mis au point accidentellement une batterie hyperpuissante et biodégradable. Un heureux hasard, puisque les recherches de Maher El-Kady et Richard Kaner concernaient à l'origine le graphène, un matériau très résistant que l'on trouve à l'état naturel dans les cristaux de graphite et utilisé comme conducteur électrique. À noter que la découverte de ce dernier a permis à ses inventeurs russes de décrocher le prix Nobel de Physique, en 2010.

Or, alors qu'il cherchait un autre moyen d'obtenir du graphène, El-Kady et Kaner ont inventé sans le savoir un super-condensateur, batterie biodégradable superpuissante et flexible, comme le met en évidence Fastcodesign.com. Ces derniers ont d'ailleurs détaillé leur démarche ici.

Un grand pas pour les appareils de nouvelle génération

Les deux scientifiques ont commencé à prendre conscience de leur trouvaille lorsqu'un petit morceau de graphène leur a permis de garder allumé une ampoule pendant cinq minutes via une recharge de deux secondes. En outre, ces derniers avaient préalablement réussi à recréer du graphène pur en solidifiant de l'oxyde de graphie liquide avec un laser de graveur d'ordinateur. Ensuite, en testant celui-ci avec un appareil électronique et une LED, ils ont compris qu'il était possible, après avoir chargé le graphène quelques secondes, que l'ampoule reste allumée plusieurs minutes.

Selon eux, cette nouvelle source d'énergie pourrait à l'avenir équiper les écrans d'ordinateur enroulables, les claviers ou encore les vêtements intelligents collectant et stockant l'énergie produite par nos mouvements.

Recharger son iPhone en 30 secondes ?

La révolution de cette batterie pas comme les autres serait donc sa rapidité de recharge, 100 à 1 000 fois supérieure à une batterie classique. De plus, cette dernière serait beaucoup plus puissante. Reste maintenant à savoir si elle équipera très prochainement les nouveaux objets connectés et autres gadgets électroniques. D'après Kaner, cette invention serait capable de recharger un iPhone en 30 secondes, et une voiture en quelques minutes.

Et au-delà de l'avancée apportée en matière d'innovation technologique, l'environnement pourrait aussi en bénéficier. Car à l'inverse des batteries classiques, l'invention de Kaner et El-Kady est constituée de carbone, un élément naturel, et ne comprend donc aucun métaux et autre élément chimique toxique. Enfin, cette fameuse pile pourrait être recyclable par compostage. Affaire à suivre.

Sources : FastCompany, focusforwardfilms, lci