Réforme de la fiscalité : quels produits choisir pour placer son argent ?

Article mis à jour le 

Tandis que les annonces et changements de cap du gouvernement concernant la taxation des produits bancaires ne cessent de semer la confusion du côté des épargnants, voici quelques conseils pour vous aider à savoir où placer votre argent disponible à la fin du mois.

Livret A, assurance-vie, actions… il n'est pas toujours facile de savoir à qui confier et comment placer son argent, et ce d'autant plus dans la confusion des annonces et contre-annonces effectuées par le gouvernement. Tour d'horizon.

Quid des livrets défiscalisés

Depuis cette année, le Livret A, le placement préféré des épargnants français, dont le taux a été réduit de 1,75 % à 1,25 %, est moins intéressant. Ce dernier n'est pas le seul à avoir atteint son plus bas historique : le Livret de développement durable (LDD, plafonné à 12 000 euros contre 22 950 pour le livre A) est dans le même cas. Toutefois, ces derniers sont les seuls produits d'épargne exonérés de l'impôt sur le revenu et des cotisations sociales. Ce qui n'empêche pas leur faible rendement. Résultat : même s'il est important d'en disposer, il est préférable de ne pas y placer tout son argent.

Quid de l'assurance-vie

Depuis quelques jours, l'assurance-vie, le second produit favori des épargnants, fait l'objet d'un méli-mélo fiscal du côté du gouvernement. En définitive, il ne reste plus que les contrats multi-supports, risqués et peu nombreux, à être concernés par la fiscalisation rétroactive à 15,5 %.Même si l'ensemble des contrats d'assurance-vie sont fiscalisés à ce taux, les contrats multi-supports restent plus rentables sur le long terme. Il est donc intéressant de se porter sur ces derniers, à condition de bien comparer les frais de gestion proposés par les compagnies, en hésitant pas à négocier.

Quid de à l'épargne à objectif

Dans le cas d'un projet immobilier, le Plan épargne logement (PEL) est incontournable. Et même si la chute des taux immobiliers les avait rendus moins intéressants, la baisse de la rentabilité des livrets leur redonne un net avantage concurrentiel : le taux de rémunération est de 2,2 %. Bref, le PEL est encore d'actualité. À noter que dans le cas de la retraite, le plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO) est aussi l'idéal.

Quid des placements en actions

Vous l'avez peut-être observé : la Bourse se redresse. Mais est-ce pour autant le moment de se tourner vers les actions ? Selon Philippe Crevel, interrogé par Metronews, c'est "une bonne période", mais pas avant d'avoir franchi les étapes du Livret, de l'assurance-vie et des éventuels PEL et Perco et qu'il reste une marge suffisante à faire fructifier. Mais attention : le risque existe et il est préférable de se renseigner avant de placer son argent. Pour commencer, la meilleure solution est sans doute de se tourner vers le plan d'épargne en actions (PEA), plus avantageux que tous les autres produits abordés précédemment.

Sources : lesechos, Metronews