Réforme territoriale : François Hollande propose une France à 14 régions

Article mis à jour le 

Dans le cadre de la réforme territoriale, François Hollande a dévoilé lundi 2 juin une France passant de 22 à 14 régions en métropole. Une nouvelle carte qui sera prochainement "soumise au débat parlementaire".

Ramener le nombre de régions métropolitaines de 22 à 14, c'est le plan fixé par François Hollande pour mener à bien la réforme territoriale. S'il a affirmé que celle-ci sera d'ici peu "soumise au débat parlementaire", le président de la République a également appelé dans une tribune publiée ce mardi à ne pas "tergiverser". Et de souligner que les 14 régions devraient mécaniquement bénéficier de "moyens financiers propres et dynamiques".

Dans un communiqué, l'Élysée a en parallèle diffusé la nouvelle carte des régions. En pratique, ce chantier de redécoupage territorial prévoit la fusion de la région Midi-Pyrénées avec le Languedoc-Roussillon, de la Bourgogne avec la Franche-Comté, de l'Auvergne avec les Rhône-Alpes, de la Haute et Basse Normandie, du Centre avec le Limousin et le Poitou-Charentes, de l'Alsace avec la Lorraine, et de la Picardie avec la région Champagne-Ardenne. Pour leur part, les régions Bretagne, Pays-de-la-Loire, Aquitaine, Nord-Pas-de-Calais, Corse, Île-de-France et Paca ne feraient l'objet d'aucun changement.

Suppression du Conseil général à l'horizon 2020

En outre, François Hollande évoque dans sa tribune le report des élections pour les futures grandes régions et Conseils départementaux, à l'origine prévues en mars, à l'automne 2015. Enfin, le président de la République souhaite une révision constitutionnelle permettant la suppression du Conseil général en 2020. Avec 14 grandes régions disposant de pouvoirs et moyens plus importants, la disparition du conseil général est selon lui nécessaire. Une suppression qui se fera "de façon progressive".

Sources : elysee.fr, lemonde, lexpress