Rémunération : gagnez-vous plus ou moins que la moyenne ?

Article mis à jour le 

Le salaire moyen mensuel des Français s'élèverait à 2 474 euros
Le salaire moyen mensuel des Français s'élèverait à 2 474 euros

En 2014, le salaire moyen mensuel des Français s’élevait à 2 474 €. Près de 1,5 million d’entreprises privées employaient alors jusqu’à 17,8 millions de personnes. Avec la stabilisation du secteur privé, les Français ont constaté une augmentation de leur pouvoir d’achat. Certaines régions françaises sont même devenues plus dynamiques que d’autres, malgré le fait que des emplois dans le secteur de l’industrie et de la construction aient disparu.

L’Agence centrale des organismes de sécurité sociale, l’Acoss, a récemment publié des données portant sur la stabilisation de l’emploi du secteur privé en 2014, bien que 6 000 postes aient été supprimés. Les chiffres publiés révèlent que le salaire moyen mensuel des Français s’élevait à 2 474  euros en 2014. Le secteur tertiaire s’est quant à lui enrichi de 47 000 postes.

 

Une augmentation du pouvoir d’achat de 1,1%

La hausse du salaire moyen mensuel des travailleurs français a permis une augmentation de leur pouvoir d’achat de 1,1%. Une augmentation qui tient compte de la hausse de +0,4 % des prix à la consommation.

L’Acoss a aussi constaté la création de 15 000 postes en 2014 pour les intérimaires, soit une hausse de 2,6% après deux ans de forte baisse. Le secteur tertiaire, pour sa part, est premier en matière de création d’emploi en 2014, avec 47 000 postes supplémentaires. Parmi les domaines les plus représentés : l’informatique et l’action sociale. Il est à noter que le tertiaire représente 70 % des emplois du secteur privé.

 

Des emplois créés, mais aussi des postes supprimés dans d’autres secteurs

Si l’Acoss a enregistré une évolution positive dans le tertiaire et les postes en intérim, le secteur de l’industrie et de la construction présente de son côté des chiffres négatifs avec la suppression respective de 40 000 et 28 000 postes. Le domaine de l’industrie automobile présente à elle seule une forte baisse de 5,2 %, avec 11 500 emplois supprimés.

Cette situation n’est cependant pas identique sur tout le territoire français. Une hausse de l’emploi a été observée dans les départements d’outre-mer, notamment en Guyane et à La Réunion avec +2%, mais aussi +1,5% à la Martinique et +0,2% en Guadeloupe. La Réunion et la Guadeloupe ont d’ailleurs observé une hausse du salaire moyen de +2,4%.

 

Des régions plus dynamiques que d’autres

En dehors de l’outre-mer, des régions de la métropole se sont avérées plus dynamiques que d’autres. Parmi elles, on retrouve l’Île-de-France, le Rhône-Alpes, les Midi-Pyrénées et l’Aquitaine. La région de la capitale est celle ayant créé le plus de postes (13 700).

 

Sources : planet, lci.tf1