Rentrée 2013 : 5 conseils pour réduire ses dépenses en fournitures

Article mis à jour le 

Si vous avez encore les pieds dans l'eau, l'approche de la rentrée risque de vite vous ramener dans l'éternel casse-tête des listes scolaires. Avec une hausse de 0,6 % du prix des fournitures scolaire par rapport à l'an passé, d'après une étude de l'UFC-Que-Choisir, la course aux produits les moins chers se rajoute à ce parcours du combattant. Quelles sont les stratégies à adopter pour diminuer les frais de fournitures scolaires ? Petit tour d'horizon des conseils à appliquer.

D'après une étude de l'UFC Que-Choisir, publiée par le Parisien, les prix des fournitures scolaires auraient grimpé de 0,6 % cette année. Pour preuve, entre un budget moyen de 98,04 euros au primaire, ou une augmentation des frais de 1,48 % pour l'entrée au secondaire, le constat est le même : le coût de la rentrée est plus important cette année.

Et si l'on prend en compte le coût des assurances, les activités extrascolaires, la facture atteint plus du double que le simple budget des fournitures. D'où l'importance de réaliser des économies sur le matériel scolaire de son enfant.

Bénéficier de l'allocation rentrée scolaire

D'une part, l'allocation scolaire (ARS), valorisée de 25 % depuis l'an passé, attribue une somme qui permet de couvrir une bonne partie des frais scolaires. Cette année, cette allocation sera versée à près de 3 millions de foyers dès le 20 août. Pour en bénéficier, les familles doivent toutefois répondre à certains critères.

Se familiariser avec la liste

Avant d'entrer en papèterie ou dans un hypermarché, l'important est surtout de bien lire la liste, ne serait-ce que pour savoir où se diriger.  Certaines fournitures demandées sont en effet plus difficiles à trouver compte tenu de leurs critères – par exemple, difficile de trouver un matériel "normographe" (pour l'histoire géographie) ou encore certains types de feuilles colorées en petit format. Et dans ce cas-ci, les hypermarchés ne suffisent pas pour tout trouver.

Enfin, avant tout achat, réutilisez le matériel de l'an passé s'il fonctionne encore. Fouillez donc les placards, les trousses et évitez des frais supplémentaire pour un énième taille-crayon.

Comparez les prix de vos hypermarchés

La saison oblige, la guerre des prix est lancée dans les rayons des hypermarchés. Pourtant, si quelques centimes de plus ou de moins peuvent laisser indifférents, le fossé entre les prix est parfois considérable d'un hypermarché à un autre, et ce dans une même zone.

Ainsi, d'après l'étude de Que-Choisir, que ce soit dans le secondaire ou le primaire, l'hypermarché Leclerc serait le plus compétitif (soit 105 euros pour les fournitures d'un 6ème), suivi d'Auchan (122 euros) puis de Géant(127 euros) et Carrefour (128). En revanche, Intermarché Super (143 euros), Casino (165 euros) et Monoprix (195 euros) sont les plus chers du classement.

Enfin, utilisez Internet afin d'être sûr du choix de l'enseigne pour votre propre liste. En utilisant un comparateur de prix comme Promo-conso, ou encore en évaluant les prix des drives (qui affichent les vrais prix en rayon) de chaque enseigne avec des comparateurs comme Monsieur Drive ou Leboncôtédeschoses, vous réussirez peut être à trouver quels hypermarchés seront les plus attractifs selon vos besoins.

Privilégiez les achats de groupes

Rejoindre des associations de parents d'élèves peut s'avérer utile en début d'année. En plus de permettre une économie importante sur les frais de fournitures grâce aux commandes groupées, ces dernières organisent également des bourses aux livres. Résultat : les lycéens peuvent parfois acquérir un livre neuf 18 % moins cher que dans le commerce.

Faites attention aux bonnes affaires

Rajouter quelques centimes pour des crayons peut parfois s'avérer plus avantageux. Si certains matériels discounts, en grande quantité et moins cher, vous font de l'œil, pensez à la qualité du produit. En effet, une offre de cahier par lot peut être plus intéressante, mais la qualité du papier, médiocre.

Sources : L'Express et Le Parisien