Rentrée 2014 : quels étudiants pourront toucher la nouvelle aide de 1 000 euros ?

Article mis à jour le 

Le ministre de l'Éducation nationale, Benoît Hamon, a présenté une nouvelle aide destinée aux étudiants non boursiers mais exemptés de droits d'inscription à l'université. Un dispositif  qui s'intègrerait au plan d'aide sociale étudiante, présenté ce lundi.

Bonne nouvelle pour les étudiants modestes : à un peu plus de deux mois de la rentrée universitaire, le ministre de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur, Benoît Hamon, a annoncé le versement d'une bourse supplémentaire de 1 000 euros pour l'année universitaire 2014-2015. 77 500 étudiants devraient en bénéficier.

À noter que ce coup de pouce va concerner les étudiants de l'échelon zéro, autrement dit ceux exemptés de droits d'inscription à l'université mais ne touchant pas d'aide financière. Ce dispositif s'intègre à un important plan d'aide sociale étudiante dépassant 80 millions d'euros.

Plusieurs bourses possibles

L'an passé, le gouvernement avait déjà fait un geste pour les étudiants boursiers, quelque temps avant la rentrée 2013. Un coup de pouce qui consistait alors en la revalorisation des sommes allouées aux jeunes de familles modestes ou en rupture avec leurs familles. Dès lors, le budget des aides étudiantes s'était renchéri de 118 millions d'euros.

Aujourd'hui, les étudiants dont les familles disposent d'un revenu inférieur à 33 100 euros par an ont la possibilité de toucher une bourse d'enseignement supérieur. Son montant, qui peut aller jusqu'à 5 500 euros, est défini selon un barème de revenus.

Enfin, s'ajoutent entre autres à cela l'aide aux jeunes en situation d'autonomie avérée ou encore l'aide au mérite – qui concerne les bacheliers ayant décroché leur diplôme avec une mention "très bien". Enfin, d'autres prestations comme l'aide à la mobilité internationale, prévue pour le financement d'une formation à l'étranger, ou les aides d'urgence peuvent rentrer en compte.

Sources : lexpress, liberation