Rentrée scolaire : combien faut-il dépenser en fournitures, cette année ?

Article mis à jour le 

Selon Familles de France, il faut cette fois dépenser en moyenne 0,7 % de plus que l'an passé, pour la rentrée scolaire
Selon Familles de France, il faut cette fois dépenser en moyenne 0,7 % de plus que l'an passé, pour la rentrée scolaire

Côté rentrée scolaire, il faut compter une dépense moyenne de 190,42 euros, pour un élève de sixième, selon un baromètre de Familles de France rendu public mardi 18 août. Une somme plus élevée que l’an passé, mais néanmoins relativement stable.

S’appuyant sur un panier moyen de 45 références, Familles de France a calculé le coût de la rentrée scolaire. Plus élevé de 0,7 % en comparaison à l’an passé, il atteint 190,42 euros pour un élève en classe de sixième. Cette légère augmentation enregistrée par l’association est plus élevée que l’estimation du ministère de l’Éducation nationale (+0,1 %).

D’après le baromètre de Familles de France, la hausse la plus élevée concerne les fournitures non papetières, qui représentent à elles seules 100,82 euros. Par rapport à 2014, c’est 3,70 % de plus en moyenne, et ce, en dépit de la chute du cours du pétrole. Rappelons que ce dernier est fortement utilisé pour fabriquer les règles, ciseaux et autres stylos.

Quant aux fournitures papetières et de classement, telles que les feuilles de dessin, le papier calque ou les copies, elles représentent un budget de 46,66 euros. C’est 2,46 % de plus que l’année dernière, même si le coût de la pâte à papier a également baissé.

Côté astuce, le directeur général de l’Association Familles de France invite à ne pas acheter "premier prix". Car dans la plupart des cas, estime-t-il, les articles en question doivent par la suite être rachetés. C’est notamment le cas des effaceurs.

 

Les articles de sport à la baisse

Un an après une hausse considérable, la somme allouée aux articles de sport tombe à 42,94 euros. Ce qui permet dans une certaine mesure d’équilibrer la hausse des fournitures en général, et de limiter la hausse globale du budget de la rentrée.

À noter que le panier le moins coûteux observé par Familles de France est une fois encore celui acquis dans les hypermarchés, qui correspond à 176,09 euros (+0,74 %). Côté supermarché, il faut dépenser 202,07 euros (+1,28 %), et dans les magasins spécialisés 206,33 euros – ce qui est relativement stable. Quant aux sites de vente en ligne, ces derniers sont encore trop rares à proposer l’ensemble des fournitures nécessaires : c’est le cas cette année de 2 sites sur 15 passés au crible, selon Familles de France. Alors que l’an passé, cinq offraient la totalité des produits.

 

Sources : latribune, europe1

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : consommation