Respirer tue : la pollution aurait causé 7 millions de morts en 2012, d'après l'OMS

Article mis à jour le 

Une étude publiée ce mardi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 7 millions de personnes sont décédées en 2012 à cause de la pollution de l'air.

Dans une étude rendue publique le mardi 25 mars, l'OMS attribue "plus de 7 millions de morts" aux effets des pollutions de l'air extérieur et domestique. Mais les régions de l'Asie et du Pacifique seraient néanmoins les plus touchées, avec 5,9 millions de décès.

En comparaison de la précédente étude datée de 2008, la progression est importante. Mais la directrice du département de la santé publique à l'OMS, Dr Maria Neira, souligne que le changement de méthodologie – pour l'heure non précisé – n'y serait pas étranger. Et de rappeler que la pollution de l'air est dorénavant le facteur environnemental le plus important touchant la santé : aucun pays n’est épargné, qu'il soit riche ou pauvre.

3,2 millions de décès étaient imputés à la pollution, en 2008

Au cours de l'année 2012, 3,7 millions de personnes ont trouvé la mort à cause de la pollution extérieure et 4,3 millions sous l'effet de la pollution de l'air domestique. La pollution de l'air domestique est liée aux fumées et émanations produites par les appareils de cuisson, chauffage au bois ou au charbon et autres instruments de chauffage.

Courant 2008, au moment de la précédente étude, l'OMS avait comptabilisé un total de 3,2 millions de morts relatifs à la pollution de l'air, parmi lesquels 1,3 million sous l'effet de la pollution extérieure et 1,9 million en raison de la pollution domestique.

À noter que la nouvelle étude est diffusée alors que l'Ile-de-France a dernièrement été frappée par un pic de pollution, amenant l'État à appliquer des mesures exceptionnelles dans la région, à l'instar de la circulation alternée et des transports gratuits.

Sources : who.int, lemonde