Pour réussir votre régime, n'abandonnez pas complètement les frites !

Article mis à jour le 

D'après une récente étude réalisée par Kelly Haws, une chercheuse américaine, le fait de trouver le bon équilibre entre nourriture saine et moins saine dans notre assiette donnerait de meilleurs résultats qu'en supprimant totalement la junk food…

Vous avez de grosses difficultés à réprimer vos envies devant une assiette de frites à midi ? N'hésitez plus : à condition d'en prendre en petite quantité, cette pratique serait efficace dans le cadre d'un régime. C'est en tout cas ce que met en évidence une nouvelle étude menée par une chercheuse américaine issue de l'école de management de Vanderbilt, Kelly Haws. Dans le détail, ses conclusions, déjà publiées dans plusieurs revues scientifiques courant août, reviennent à affirmer qu'une alimentation équilibrée entre nourriture saine et moins saine dans notre assiette donnerait de meilleurs résultats qu'en se privant complètement de junk food.

Un phénomène que la chercheuse Kelly Haws nomme "le paquet vice et vertu". De manière générale, les consommateurs optent plus spontanément pour le vice, autrement dit pour les aliments appréciables d'un point de vue émotionnel ou gustatif, que pour la vertu, à savoir les aliments dont notre organisme a réellement besoin. En pratique, Kelly Haws indique que l'idée est de maximiser la consommation d'aliments vertueux tout en limitant celle de ceux qui ne le sont pas ou moins, et ce sans pour autant négliger ses envies.

25 % de frites, 75 % de légumes vapeur

Le principe mis en place par Kelly Haws ne suppose donc pas l'abandon total de la junk food, ou "nourriture plaisir". Car toutes les personnes ayant déjà effectué des régimes connaissent bien le phénomène : la privation est le meilleur moyen, à terme, de craquer. Après une série d'expériences, Haws et d'autres chercheurs ont observé que nous disposons de manière générale d'un "point d'équilibre goût-santé". Restait alors à définir ce dernier. Pour la majorité d'entre nous – même ceux ne jurant que par les burgers –, l'équilibre vice-vertu idéal est atteint quand l'assiette se compose au moins d'une petite (25 % de l'assiette) portion – ou moyenne – d'aliments plaisir. Autrement dit, le fait de prendre une petite portion de frites suffit à satisfaire les envies de la plupart.

Une conclusion qui donne d'ailleurs de nombreuses idées à l'industrie alimentaire. Nombre d'acteurs cherchent par exemple à mettre en place des options équilibrées et saines susceptibles de générer de l'enthousiasme auprès des consommateurs. Résultat, tout le monde peut prendre une petite portion de frites à la cantine. Mais à la seule condition de prendre davantage de légumes vapeur. Tout est en somme une question d'équilibre.

Sources : drhyman, sciencedaily, huffpost