Les rondelles de citron abritent des centaines de bactéries

Article mis à jour le 

À en croire une équipe de chercheurs américains, les fameuses rondelles de citron décorant entre autres les verres à sodas et apportant un regain de saveur à leur contenu ne seraient pas si inoffensives. Pourquoi ? Parce que ces dernières seraient en réalité de véritables nids à bactéries.

D'après une étude publiée dans la revue Journal of Environmental Health et relayée par le HuffPost, les rondelles de citron seraient en quelque sorte comparables aux cacahuètes des bars. Et pour cause : celles-ci renfermeraient notamment des matières fécales, des champignons et même la bactérie E. coli. C'est en tout cas ce qu'ont pu constater des chercheurs américains en analysant des échantillons de peau et de pulpe de 76 citrons utilisés dans une vingtaine de bars et restaurants.

Résultat : les prélèvements ont montré que sept citrons sur dix étaient sujets à une prolifération de microbes. Chose étonnante, sachant que chacun d'entre eux ont été collectés avant qu'un consommateur ne rentre et ne touche la boisson. Pour les chercheurs, sans certitude, la présence de ces multiples bactéries seraient induites par le manque de vigilance du personnel, qui ne laveraient pas suffisamment les citrons et/ou les prendraient à mains nues.

Le restaurant, nid à bactéries

En dépit du fait que les citrons ont naturellement des propriétés antimicrobiennes, les conclusions de l'équipe de recherche mettent en évidence qu’une variété étendue de micro-organismes parviennent à survivre sur la pulpe et la peau d'un citron tranché. Tant et si bien que Philip Tierno, le directeur de l'étude, a découvert que nous avons tendance à communiquer notre flore provenant de trois parties du corps : les intestins (matières fécales), les voies respiratoires (toux, éternuement, etc.) et la peau.

Inutile pour autant de s'alarmer outre mesure sachant que le risque d'infection est particulièrement rare pour peu que notre système immunitaire fonctionne correctement. Alors pas de panique : les microbes, quoi qu'il en soit, sont partout, et donc dans les lieux de restaurations. Les citrons sont d'ailleurs loin d'être les seuls nids à microbes. Ainsi, les oignons ou encore les cerises seraient victimes d'un phénomène comparable, au même titre que les flacons de ketchup, les menus et les salières-poivrières. Moralité, mieux vaut se laver les mains peu de temps avant d'entamer son plat, et laisser son smartphone dans son sac ou dans sa poche.

Sources : HuffPost, Journal of Environmental Health