Ronronnons de plaisir dans le prochain bar à chats

Article mis à jour le 

Alors qu’ils envahissent une bonne partie du web avec leurs petits airs mignons, les chats viennent aussi nous charmer dans les lieux publics. L’ouverture d’un bar à chats à Paris a été annoncée pour cet été, de quoi rendre heureux plus d’un amoureux des félins frustrés de ne pas pouvoir avoir d’animal de compagnie. Mais de quelle manière fonctionne un tel café ?

Si le manque de soleil vous donne grise mine, il est possible que l’ouverture prochaine de ce bar à chats vous réchauffera le cœur cet été. On en parle depuis quelques mois, et désormais nous en sommes sûrs et certains : le premier café à félidés ouvrira ses portes au mois d’août à Paris !

Ce bar à chat n’est pas une première en Europe, en février dernier déjà, la capitale anglaise laissait ses chats "en libre service", ce phénomène qui nous vient du Japon est déjà bien implanté dans le pays du soleil levant. Les "Nekos Cafés" ou bars à chats (Neko signifiant "chat" en Japonais) existent déjà depuis le début des années 2000.

En France, le bar à chats est un projet de Margaux Gandelon qu’elle mène depuis un an déjà. Après avoir eu l’accord de la préfecture mais également de la SPA, il restait la question du financement. Tout comme les bars à chat de Londres, elle a fait appel à un site de financement participatif ou crowdfunding. L’engouement des gens ne s’est pas fait attendre, de janvier jusque mai, sur les 40 000 euros nécessaires, 35 754 euros ont été récoltés.

Et si le local n’est pas encore choisi, il est sûr et certain que "le café des chats" ouvrira dans le Marais, un quartier qui "aime découvrir de nouveaux concepts" déclare Margaux Gandelon au Figaro.

En quoi consiste donc un bar à chats ?

S’agit-il de manger avec des chats en face de soi ? A peu de choses près oui, s’il est inspiré du concept japonais, l’initiatrice de ce projet depuis un an, déclare l’avoir occidentalisé. Ce bar à chats sera comme n’importe quel salon de thé sauf qu’au moment de boire son thé nous pourrons jouer, caresser et entendre le doux ronron des félins.

Ces beaux félidés, qui font craquer près de 72 % des Français ne sont pourtant que très peu à être adoptés. Seuls 24 % en ont un chez eux selon Margaux Gandelon. L’intérêt est donc surtout de pouvoir faire bénéficier des bienfaits du ronronnement des félidés à ceux qui n’en possèdent pas.

Une dizaine de ronronnements à votre service

Pour les anxieux de l’hygiène et du confort des matous, ils n'ont aucune inquiétude à avoir. La SPA a déjà donné son accord, et pour cause, la gérante du projet a déjà tout prévu. Ce nouveau concept de bar parisien ne comportera qu’une dizaine de chats qui seront couverts par une mutuelle vétérinaire. Aucune raison non plus d’avoir peur de retrouver des poils dans son café puisque la cuisine sera fermée aux matous.

Et les chats ne seront pas sans surveillance car chaque salarié aura à sa charge entre deux ou trois chats. Alors en plus de savoir préparer un thé à la menthe, les employés devront les brosser et vérifier leur état de santé quotidiennement. De plus, tous les trois mois un vétérinaire interviendra pour s’assurer de la santé et du moral des matous. Enfin, pour le bien-être des animaux, un espace hors de portée des clients sera disponible pour les chats et le café ouvrira tous les jours pour ne pas perturber leur rythme de vie.

Mais avant de déguster un bon thé entouré de ces compagnons à poils, il faudra être patient et attendre le mois d’août prochain.

Sources : Le Figaro