RSA, gaz, permis… ce qui change pour vous au 1er septembre 2014

Article mis à jour le 

Rentrée oblige, l’heure est aux changements en ce lundi 1er septembre. Du côté des bonnes nouvelles, on notera notamment le montant du RSA, qui se relève, ou encore le prix du gaz, à la baisse. Tour d’horizon.

Comme à chaque rentrée, un certain nombre de transformations sont de rigueur. Voici donc les principaux changements à retenir en ce lundi 1er septembre.

Augmentation du montant du RSA

Alors que le RSA avait déjà fait l’objet d’un premier relèvement de 1,3 % en janvier dernier, le Revenu de Solidarité Active "socle" se voit cette fois revalorisé de 2 % ce lundi 1er septembre. En pratique, pour une personne seule, celui-ci va donc passer à 509,30 euros par mois. Environ 2,3 millions d’allocataires en bénéficient. En outre, rappelons que le gouvernement avait prévu de relever cette prestation de 10 %, en sus de l’inflation, d’ici la fin du quinquennat, dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté initié début 2013.

Recul du prix du gaz

Comme l’a annoncé jeudi la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les prix règlements du gaz (hors taxes) baissent, mais modérément toutefois – le recul étant de -0,43 %. À noter que ces tarifs, définis chaque mois par l’État et mis en application par GDF Suez, reculeront de 0,4 % pour les personnes se servant du gaz exclusivement pour se chauffer, et de 0,2 % pour ceux l’utilisant pour la cuisson et l’eau chaude.

Les billets TER ne sont plus valables deux mois

Du changement, il y en a aussi du côté de la SNCF. Ainsi, la validité des billets de train express régionaux passent de deux mois à une semaine.

Il faudra désormais payer pour renouveler son permis

Si jamais vous n’êtes pas en mesure de présenter votre permis de conduire, aussi bien à cause d’un vol ou d’une perte, vous devrez dorénavant vous acquitter du paiement d’un droit de timbre à 25 euros pour le renouveler. À noter que cette mesure s’intègre dans la loi de finances rectificative appliquée courant août.

Application massive des nouveaux rythmes scolaires

Pas moins de 20 000 communes appliquent désormais la réforme Peillon. De fait, c’est donc la fin pour la plupart des communes du jour dit "libéré", journée sans cours, à l’origine fixée le jeudi, puis le mercredi. Résultat, les élèves retourneront à l’école chaque mercredi matin.

Réduction des cotisations pour les emplois à domicile

Auparavant fixée à 0,75 euro, la réduction de cotisation pour les emplois à domicile passe à 1,50 euro. Attention toutefois, ce changement est uniquement valable que pour les salariés employés pour la garde d’enfants et les auxiliaires de vie chargées des personnes âgées et/ou handicapées.

Sources : lci, rtl, 20minutes