Des chercheurs ont découvert du sang de dinosaure fossilisé de 75 millions d’années

Article mis à jour le 

Évidemment, cette découverte ne laisse en aucun présager de la découverte future d'ADN de dino. Pas de Jurassic Park en vue, donc...
Évidemment, cette découverte ne laisse en aucun présager de la découverte future d'ADN de dino. Pas de Jurassic Park en vue, donc...

Des globules rouges ainsi que des fibres de collagène ont été mis au jour par le biais d’os de dinosaures. Une découverte qui pourrait bien selon les scientifiques permettre de comprendre en quoi ces grosses bébêtes, dont le sang était probablement froid, sont bien les ancêtres des oiseaux à sang chaud.

Une équipe de scientifiques a récemment découvert des globules rouges de dinosaures remontant à 75 millions d’années, le tout grâce à des os pourtant en très mauvais état. S’il ne s’agit pas là du point de départ d’un vaste parc d’attraction à la sauce crétacée, cette trouvaille pourrait néanmoins permettre aux scientifiques de mieux saisir une théorie : l’idée selon laquelle les oiseaux à sang chaud ont bien pour ancêtres les dinosaures à sang froid, et dont la température variait en fonction de leur milieu. Bref, les chercheurs souhaitent savoir comment les cellules sanguines sont progressivement devenues chaudes.

 

Une découverte cruciale pour la recherche

Mais cette mise au jour est également importante dans la mesure où elle montre que la matière organique survit pendant des millions d’années. De fait, il n’est donc pas improbable dorénavant aux yeux des scientifiques de trouver des cellules et tissus en bon état. En pratique, cette préservation de protéines couvrant plusieurs périodes géologiques, à savoir des millions d’années, va rendre possible pour les chercheurs l’étude de la physiologie et du métabolisme d’animaux disparus depuis des lustres. Phénomène qui permettra en outre de montrer en quoi certains groupes de dinosaures sont liés entre eux.

Reste maintenant à savoir s’il sera un jour possible ou non de découvrir l’ADN des dinosaures. À en croire les spécialistes, de nombreuses recherches seront encore nécessaires. Donc non, Jurassic World n’est pas prêt de se concrétiser dans le monde réel.

 

Sources : journaldugeek, lexpress