Scandale Volkswagen : la compagnie économisait 300 euros par modèle

Article mis à jour le 

La compagnie aurait trafiqué les moteurs diesel afin de réaliser une économie de 300 euros par véhicule
La compagnie aurait trafiqué les moteurs diesel afin de réaliser une économie de 300 euros par véhicule

Une information relayée par le quotidien allemand Bild affirme que Volkswagen avait décidé de truquer les moteurs diesel en vue d'une économie de 300 euros par véhicule.

Alors que l’on apprenait récemment la mise en cause des filiales de Volkswagen telles qu’Audi, Skoda et Porsche, une nouvelle information du Bild rapportée par Les Échos met en lumière un nouvel élément. D’après ce dernier, la vaste fraude des moteurs diesel s’expliquerait par la volonté de la société d’économiser de l’argent sur chaque véhicule.

Tout aurait commencé en 2007 alors que Volkswagen choisissait d’adapter des moteurs diesel outre-Atlantique. Mais compte tenu des normes antipollution plus drastiques aux États-Unis, la firme allemande avait été contrainte de développer une technologie représentant 300 euros par véhicule. Pour contourner le problème, Volkswagen va alors opter pour un logiciel permettant d’altérer et de tricher sur les tests antipollution. D’où une économie probable de 3 milliards d’euros, à l’échelle des 11 millions de véhicules concernés dans le monde.

Problème : ce "cost-killing" va avoir des répercussions nettement plus importantes pour la compagnie. Certains observateurs évoquent ainsi une amende record de 18 milliards de dollars, soit 37 500 dollars par modèle touché. Une somme qui risque même de s’alourdir prochainement, puisque de nombreuses plaintes viennent d’être ouvertes. À noter que la justice allemande a officialisé lundi 28 septembre l’ouverture d’une information judiciaire à l’encontre de l’ex patron de Volkswagen, Martin Winterkorn.

 

Sources : lesechos, lci

Cet article a recueilli 4 avis. 75% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : auto