Scolarité : la bourse au mérite partiellement supprimée dès la rentrée

Article mis à jour le 

Voilà une décision qui ne devrait pas plaire à tout le monde. D'après Le Monde, le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche s'apprête à publier dans les semaines à venir une circulaire supprimant la bourse au mérite pour les nouveaux bacheliers.

Jusqu'à aujourd'hui, la bourse au mérite concernait l'ensemble des élèves boursiers ayant décroché le baccalauréat avec une mention "très bien". Une aide financière supplémentaire qui s'adressait également aux boursiers d'échelon 0 qui n'ont pas besoin de s'acquitter ni des frais d'inscription à l'université, ni de la cotisation de la Sécurité sociale. Ainsi, la bourse au mérite supposait le versement de la somme de 1 800 euros, et ce, chaque année pendant trois ans au cours du cycle Licence, et deux ans en cycle Master pour les meilleurs élèves. À noter que les étudiants en école d'ingénieurs ou de commerce pouvaient, pour leur part, la percevoir cinq années durant, et six au minimum pour les étudiants en médecine.

Une volonté d'élargissement du nombre de boursiers

Pour l'heure, dans l'attente d'une éventuelle circulaire de la part du ministère, le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS) s'est d'ores et déjà avancé sur la question en écrivant sur son site internet que "cette aide ne sera accordée à compter de l'année universitaire 2013-2014 qu'aux seuls étudiants ayant bénéficié de cette aide au mérite en 2012-2013." Une précision confirmée par le ministère de l'enseignement supérieur, soulignant qu'une telle décision s'inscrit dans le projet de refonte du système des bourses. Objectif annoncé : revaloriser les bourses et élargir le nombre de bénéficiaires.

Reste que depuis l'annonce des résultats du baccalauréat, vendredi 5 juillet, nombreux étaient les bacheliers à se féliciter sur Twitter de décrocher cette bourse. À noter que c'est l'ex ministre de l'enseignement et de la recherche Valérie Pécresse – de 2004 à 2011 – qui avait développé ce système d'aide supplémentaire en 2009 pour récompenser les meilleurs élèves.

27 418 étudiants bénéficiaires en 2013

D'après le CNOUS, pas moins de 27 418 étudiants ont pu profiter de cette aide en 2013. Parmi eux : 7 401 personnes en première année de licence, 4 838 en deuxième année et 1 724 en troisième année. Côté Master, 3 806 étudiants en bénéficiaient en première année, et 4 346 en deuxième année. Enfin, 5 303 personnes étaient concernées par cette aide financière dans les filières longues.

Le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche a spécifié que le budget de ce dispositif avait représenté 39 millions d'euros en 2013, contre 22 millions prévus en 2014.

Comment expliquer ce revirement ?

D'après le ministère, le système actuel d'allocation des bourses au mérite était doublement problématique. D'une part, la sélectivité a été jugée trop drastique, excluant de nombreux élèves au fil de leurs études. Ainsi, si 20 % des meilleurs élèves boursiers la percevaient en troisième année de licence et en Master au lancement du programme, ils n'étaient que 10 % en 2010 et 2,5 % en 2012. Paradoxalement, la mention "très bien" au bac est de plus en plus courante.

Sources : LeMonde, Cnous