Se ronger les ongles, une habitude de perfectionniste ?

Article mis à jour le 

Se ronger les ongles, une habitude qui en dit long sur la personnalité - copyright Flickr CC.
Se ronger les ongles, une habitude qui en dit long sur la personnalité - copyright Flickr CC.

Une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Montréal soutient que les personnes ayant l’habitude de se ronger les ongles, s’arracher une peau qui dépasse, ou encore les cils, ont tendance à être perfectionnistes. Bref, certaines habitudes en diraient donc, sans surprise, long sur notre personnalité.

Vous êtes du genre à vous ronger les ongles irrépressiblement et à ne pas résister plus de quelques minutes  à cette peau qui dépasse de votre pouce ? Alors sachez que des chercheurs canadiens dont l’étude a été publiée dans Journal of Behavior Therapy and Experimental Psychiatry  estiment qu’il s’agit là d’une caractéristique du perfectionnisme. En substance, ces spécialistes pensent que les personnes manifestant des comportements répétitifs de cet acabit sont néanmoins incapables de se détendre et d’effectuer quelque chose à un rythme optimal. C’est aussi ce qui permet d’expliquer leur impatience, leur frustration ou leur insatisfaction, lorsqu’ils n’arrivent pas à leurs fins. Une particularité qui débouche inévitablement sur l’ennui.

En pratique, les chercheurs ont étudié 48 personnes parmi lesquels la moitié était sujette à ce type de comportements. L’ensemble des participants a alors été amené à remplir un questionnaire où il était question de définir les limites à partir desquelles ils éprouvaient l’ennui, l’anxiété, la culpabilité ou encore l’irritabilité. En parallèle, chacun des participants a ensuite été soumis à des mises en situation développées pour les amener à appliquer ce comportement. Par exemple, les personnes anxieuses laissées seules dans une pièce durant six minutes reprenaient leurs habitudes.


Des comportements qui ont aussi du bon

Pas la peine non plus de s’inquiéter pour ça. Car les chercheurs jugent que de tels comportements sont aussi une façon de contrecarrer un trop-plein d’énergie, de réguler ses émotions pour les utiliser à meilleur escient. Reste que dans la plupart des cas, c’est l’impatience et la frustration qui produit l’action de se ronger les ongles.

Il n’empêche : il est évident que ces habitudes perturbent la vie quotidienne, par exemple pour les personnes ayant l’habitude de s’arracher les cils. Pour les scientifiques, il est néanmoins préférable de ne pas substituer cette action par une autre. Non, il est préférable de se focaliser sur les éléments inconscients qui sont à l’origine de cette tension : c’est le cas du perfectionnisme. De fait, le mieux est simplement de prêter attention aux pensées et comportements qui se produisent dans telle ou telle situation stressante, pour mieux les appréhender et, peut-être, les contrôler.


Sources : huffpost, aufeminin