Le secret de la longévité serait de boire du vin rouge

Article mis à jour le 

Les termes "trinquer à sa santé" sont bien appropriés après cette découverte. Très apprécié pour ses bienfaits, le vin rouge serait visiblement un élixir de jouvence. En effet, d’après une récente étude suisse boire avec modération est source de longévité. Mais que contient donc le vin rouge pour posséder autant d’avantages ?

Alors que les Français boivent moins mais mieux, sortir une bouteille de vin serait le secret d’une vie longue et saine. L’alcool, avec modération, semble être un parfait partenaire santé. Tandis que le champagne améliore notre capacité de mémorisation, le vin rouge, lui, était déjà connu pour ses qualités en matière de prévention des maladies cardiovasculaires et de certaines formes de cancers d’après une étude réalisée par l’Inserm en 2010. D’anciennes études apportaient également les bienfaits de la boisson sur l’obésité, le diabète ou encore la maladie d’Alzheimer.

Une molécule dans le vin rouge 

Tous ces avantages seraient liés à une substance dans le vin rouge : le resvératrol. Les scientifiques de l’université de Lausanne en Suisse ont découvert que cette molécule contenue sur la peau des raisins aurait une action sur notre vieillissement.   

On peut aussi se demander pourquoi le vin rouge serait-t-il bénéfique et pas le rosé ou le blanc. Tout simplement parce que plus le temps de macération des peaux dans le jus est long plus la teneur en resvératrol sera importante.

Un vieillissement lié aux protéines

Les résultats sont issus d’une expérience réalisée sur la génétique de souris. Les étudiants ont analysé les gènes qui étaient liés au vieillissement, ils en ont identifié trois à l’origine de protéines qui jouent sur la durée de vie.

Afin de savoir si la molécule de vin découverte avait des propriétés bénéfiques sur notre longévité, la suite de l’expérience s’effectuait sur des vers de terre. Les chercheurs leurs ont administré un antibiotique dont les actions sont similaires au resvératrol. Le traitement donné consistait à bloquer le codage des protéines par les gènes identifiés précédemment.

Du vin pour vivre plus longtemps en bonne santé

Après ce traitement  on remarque que les vers ont une durée de vie plus longue de 60 % comparés à leurs congénères non traités. Ils se manifestent également de façon plus active, plus endurante et possèdent des muscles plus solides qu’au début.

Trinquer à sa santé régulièrement, et de façon modérée, serait donc la clef pour vivre plus longtemps et en meilleur forme. Cela explique peut être les résultats d’une étude qui montrait que les personnes qui buvaient deux verres de vin rouge par jour avait une vie plus saine que les abstinents.

Le resvératrol donne de l’espoir aux chercheurs pour allonger l’espérance de vie et maintenir une santé active. Il reste encore toutefois à savoir si les actions de l’alcool n’altèrent pas les bienfaits de la boisson.

Sources : 20minutes