Et si les dauphins s'appelaient par leurs prénoms ?

Article mis à jour le 

Voilà cinquante ans que ce que les chercheurs nomment l'"appel signé" des dauphins intrigue et divise largement les scientifiques : celui-ci servirait-il à identifier chaque animal, à la manière des prénoms chez les humains ? Une étude menée par Stephanie King et Vincent Janik et repérée par Wired vient apporter quelques nouveaux éléments à la théorie.

À longueur de journée, les dauphins ont l'habitude d'émettre des sifflements aigus et des cliquetis. Parmi ces derniers, un riff particulier ne cesse de revenir inlassablement. Pour la communauté scientifique, celui-ci pourrait permettre au dauphin de s'identifier au même titre que le prénom pour les hommes. Alors que les chercheurs n'ont cessé de remettre la théorie en question tout au long des dernières décennies, de nouvelles données viennent d'être publiées à ce sujet par deux scientifiques de l'université de Saint Andrews en Écosse.

De 1984 à 2009, ces derniers ont capturé puis relâché des Tursiops Truncatus, ces fameux grands dauphins entre autres croisés dans la série Flipper, au niveau de la baie de Saratosta en Floride. Afin de mener à bien l'expérience, les animaux ont été séparés dans deux filets différents, de sorte qu'ils pouvaient s'entendre mais pas se voir. Après avoir analysé les appels émis par les dauphins, les chercheurs ont démontré que les deux dauphins se servaient d'une part de leur signature sonore mais pouvaient également imiter celle de leur compagnon. Et ce d'autant plus lorsque les deux dauphins sont un petit et sa mère ou encore deux mâles alliés.

Une communication bien plus complexe qu'il n'y parait

Sur l'espace actualités du site Science Now, Stephanie King, l'une des auteurs de l'étude, a indiqué que ces manifestations sonores soulignaient la volonté de rejoindre un individu spécifique. En quelques sortes, ajoute-t-elle, c'est à peu près ce que nous faisons lorsque nous sommes séparés de nos amis à une foire ou encore dans un centre commercial. Dans ce cas, prononcer leurs prénoms permet de se retrouver.

En outre, l'équipe de chercheurs s'est aperçue que les reproductions des "prénoms" différaient toujours légèrement des originaux, des différences par ailleurs interprétées par les dauphins. Comme le rapporte Science Now, certains scientifiques supposent dorénavant que les sons ajoutés aux "appels signés" permettent d'appeler à l'aide ou encore de formuler une appréciation sur quelqu'un. Richard Connor, un biologiste spécialisé dans les alliances entre dauphins mâles dans la compétition pour les femelles, va même jusqu'à se demander si les commérages et les manigances ne sont pas de mise chez les dauphins. "Si on peut dire le nom de quelqu'un, on peut parler derrière son dos", ajoute-t-il.

Se méfier des conclusions hâtives

Cependant, comme le souligne Robert Barton, chercheur en sciences cognitives de l'Université de Durham au Royaume-Uni, rien ne permet aujourd'hui de prouver avec certitude que les dauphins s'adressent les uns aux autres lorsqu'ils reproduisent des sifflements. Pour lui, il est souvent tentant mais risqué de formuler des interprétations aussi spectaculaires. Il faudrait encore de nombreuses expériences pour confirmer une telle théorie. D'ailleurs, les dernières découvertes de Stephanie King et Vincent Janik ne l'ont pas fait changer d'avis. Car sur les 179 dauphins étudiés, seules 11 paires émettaient de tels sons.

Source : Science Now