Et si on fabriquait des voitures avec des tomates ?

Article mis à jour le 

Le constructeur automobile Ford a décidé de s’associer au distributeur de ketchup Heinz pour étudier la possibilité d’utiliser des fibres de tomate dans la conception d’automobiles.

Les tomates pourraient-elles servir à fabriquer des voitures ? C’est ce que laisse entendre une annonce récente des sociétés Ford et Heinz. Le constructeur automobile et le fabriquant de ketchup ont en effet annoncé étudier la possibilité d’incorporer des fibres de tomate dans le développement de matières durables destinées à la construction de véhicules.

Du tissu aux emballages

Ce partenariat anodin, qui pourra potentiellement permettre aux supports de câblage des véhicules Ford d’être composés de peaux de tomate séchées, n’est pas le premier du genre. Le constructeur automobile collabore en effet depuis deux ans avec Heinz, Coca-Cola, Nike et Procter & Gamble pour mettre au point un plastique 100% végétal destiné à la fabrication de toutes sortes de produits, des tissus aux emballages.

Du côté de Heinz, il s’agit d’un partenariat profitable puisque le fabricant de ketchup cherchait des manières innovantes pour recycler et réutiliser les peaux, résidus et graines engendrées par la production de son produit phare.

Si la technologie mise au point par les entreprises a déjà fait ses preuves, les voitures fabriquées grâce aux tomates n’arriveront cependant pas tout de suite : Heinz a en effet précisé n’être qu’aux "stades préliminaires de la recherche" et qu’un grand nombre de détails devaient encore être résolus.

Sources : 20 Minutes, Business News