Et si vous gravissiez l'Everest ou l'Himalaya sur Google Street View ?

Article mis à jour le 

Lundi 18 mars, Google a publié une série de clichés de quelques uns des plus hauts sommets de la planète à travers sa célèbre application Google Street View. Une prouesse technique qui devrait redonner du grain à moudre à tous les détracteurs de la firme californienne considérant avec humour que Google viendra tôt ou tard nous photographier et diffuser nos coordonnées au reste du monde, même si l'on est caché dans une tente quelque part au sommet de l'Everest…

Et si Google s'apprêtait à photographier et cartographier le moindre mètre carré du globe ? C'est en tout cas la question que l'on pourrait légitimement se poser, à l'instar de Wired, au regard des derniers clichés publiés par le géant sur son service Street View lundi 18 mars. Pour accéder à l'ensemble de ces panoramas, rendez-vous ici ou débutez une randonnée virtuelle à plus de 5000 mètres d'altitude ci-dessous :


Agrandir le plan


Agrandir le plan


Agrandir le plan

À noter que l'équipe "Google Mountain Enthusiast", manœuvrée par Dan Fredinburg, manager de la firme de Mountain View, par ailleurs féru de randonnée en altitude, a sillonné l'Aconcagua, le plus haut sommet de la cordillère des Andes en Argentine culminant à quelques 6 962 mètres. Le groupe s'est également rendu au mont Kilimandjaro en Tanzanie, à 5 891,8 mètres d'altitude, à l'Elbrouz en Russie (5 642 mètres) sans oublier le camp de base de l'Everest – toit du monde – à 8 848 mètres.


Agrandir le plan

Sources : Google Maps, Wired