Et si l'on pouvait recharger son téléphone avec du feu ?

Article mis à jour le 

Et si le feu redevenait la source première d'énergie ? Plus besoin de prises, câbles, réseaux complexes et générateurs électriques pour s'éclairer, se réchauffer ou cuisiner. En France, l'idée ne serait tentante que pour des amateurs de nature et de randonnée, qui auraient enfin un moyen de recharger leur téléphone en pleine cambrousse. En revanche, pour les pays dont les réseaux électriques sont encore peu développés et instables, l'électricité par le feu est peut-être bien la solution.

La pile VOTO est le nouveau moyen de production d'électricité, pensé par Craig Jacobsen et fabriqué par les laboratoires Point Source Power

Quand faire la cuisine permet d'éclairer la maison

Le chargeur VOTO se décompose en 3 parties : un capteur de chaleur, des câbles électriques et une batterie. Cette dernière est reliée au capteur de chaleur par 2 câbles électriques. Le capteur de chaleur est composé de lames métalliques recouvertes de céramique. Ce matériau, coûteux et assez fragile, détient une particularité qui a fait de lui l'élément principal des piles à combustible à oxyde solide (ou SOFC, pour Solid Oxide Fuel Cell) : chauffé entre 600°C et 1 200°C, il devient électriquement actif.

Fonctionnement de la batterie VOTO

En d'autres termes, il produit un courant électrique en consommant l'oxygène présent dans l'air ainsi qu'un combustible : le monoxyde de carbone de l'incendie agit comme un carburant. Afin de recharger votre batterie, il vous suffira donc de placer le capteur de chaleur du système VOTO au fond de votre barbecue, cheminée ou cuisinière, sous le charbon. La chaleur du foyer active les lames de céramique qui produisent un courant électrique. Celui-ci transite vers la batterie grâce aux fils électriques. Dès la fin de la cuisson, vous pouvez recharger votre téléphone en le connectant à la batterie.

Fonctionnement de la batterie VOTO

Cette version miniaturisée de la pile à combustible demande une température de 800°C pour devenir active, et remplacer un petit générateur. Seules 2 sessions de cuisine sont nécessaires pour que la batterie soit rechargée entièrement. Détachable, elle pourra ensuite servir à alimenter tout terminal mobile électronique grâce à une prise USB. De plus, elle dispose d'une lumière LED, qui peut tenir jusqu'à 30h d'éclairage. Pour la première fois, faire la cuisine fait gagner de l'énergie et de l'argent au foyer familial.

fonctionnement de la batterie VOTO

L'électricité par le feu : un moyen de communiquer

De nombreux villages et villes à travers le monde, ne disposent pas d'un système électrique fiable. Aussi, lorsque la nuit tombe, beaucoup de foyers sont obligés d'interrompre toute activité. Quand le soleil se couche à 18 h, cela implique de nombreuses conséquences : impossibilité d'étudier le soir, de lire, de travailler ou de pratiquer quelque activité qui soit. Grace à ces lumières LED, ce problème pourrait être dépassé, et les journées pourraient sensiblement se rallonger. Pour le campeur, c'est synonyme de lampe inépuisable, de téléphone sans cesse chargé, de tente éclairée... Pour les propriétaires de cheminée, c'est la facture qui peut baisser radicalement.

Dans ces mêmes villages, l'électricité générale est souvent produite par un générateur. Celui-ci est alimenté en kérosène, dangereux dans sa manipulation, nocif pour la santé et coûteux. Grâce au générateur, les maisons disposent cependant d'un peu d'électricité, mais le courant, souvent instable, provoque des accidents, se coupe, abîmant les machines branchées dessus ou, a contrario, n'est pas assez puissant pour que d'autres fonctionnent. Concrètement, cela se traduit par un réseau internet aléatoire, un téléphone souvent déchargé, les ordinateurs qui prennent la poussière, bref, des moyens de communication restreints et inutilisables, malgré l'investissement qu'ils représentent.

Grâce à la batterie VOTO, il suffira de faire un feu pour que le smartphone puisse bénéficier d'un courant  électrique stable. La pile VOTO permettra de limiter l'utilisation de kérosène, et ne change strictement rien aux habitudes de vie. La lumière LED peut faire office de lampe torche, écartant le poids financier des piles et les dangers du kérosène. Le travail de nuit pourra alors être effectué dans un environnement davantage sécurisé et donc se développer. Un grand pas en avant en perspective pour les pays les plus défavorisés.

VOTO en action

Sources : Point Source Power ; technologyreview.com