Sièges auto : la position dos à la route désormais obligatoire jusqu'à 15 mois

Article mis à jour le 

Pour une protection renforcée des enfants en voiture, une nouvelle réglementation européenne a récemment rendu obligatoire la position dos à la route des sièges auto pour les enfants jusqu'à 15 mois.

Chaque semaine, pas moins de 10 enfants trouvent la mort sur les routes d'Europe, et 1 150 sont blessés. Tant et si bien que les accidents de la route sont la principale cause de mortalité des enfants. Afin de remettre en cause ce sombre bilan, une récente réglementation relative aux sièges auto a été appliquée début juillet. Remplaçante de la norme R44, qui date des années 1990, cette réglementation, appelée I-Size, met en place un certain nombre de nouveautés capitales.

D'une part, considérant que 52 % des sièges auto ceinturés sont mal positionnés, elle impose l'usage d'un système d'attache mécanique de type Isofix. Grâce à cette fixation Isofix, le siège auto sera clipsé à des crochets dédiés, placés dans le creux entre le dossier du passager avant et l'assise de la banquette arrière.

Les crochets Isofix obligatoires dans toutes les voitures neuves

Si la nouvelle réglementation rend obligatoire l'utilisation du système d'ancrage Isofix, ces crochets sont en réalité obligatoires sur l'ensemble des voitures neuves depuis février 2011. À noter par ailleurs que pour renforcer la sécurité, s'ajoute à ce dispositif un troisième point de stabilité, à savoir une sangle de retenue ou jambe de force. Ce dernier a pour conséquence d'empêcher le siège de glisser vers l'avant dans le cas d'une collision frontale.

De même, la norme I-Size incorpore de nouveaux tests de chocs frontaux et latéraux, mais aussi des simulations de tonneaux plus fortes concernant l'homologation des sièges. Et surtout, elle rend obligatoire la position dos à la route jusqu'à 15 mois.

Par le passé, cette position était de mise seulement quand le poids de l'enfant n'excédait pas 9 kg, autrement dit jusqu'à 8 ou 9 mois. Pourtant, jusqu'à 15 mois, soit jusqu'à ce que le bébé mesure entre 75 et 80 centimètres, sa tête reste lourde et son cou n'est pas encore assez fort pour supporter la secousse reçue en cas de choc frontal. Reste maintenant à trouver un moyen pour distraire les bambins tournant le dos à leurs parents.

Au même titre que les vêtements, la particularité de la réglementation I-Size, d'où son nom, est d'être fonction de la taille de l'enfant. D'un modèle de siège auto I-Size à l'autre, seront donc pris en compte la taille et le poids de l'enfant.

Progressivement, les sièges homologués R44 vont disparaître du marché pour être interdits à la vente en 2021. Les nouveaux sièges porteront quant à eux un logo I-Size, sans oublier une étiquette mentionnant la taille des enfants auxquels ils se destinent.

Sources : childcarseatexpert, LeFigaro