La sieste, une méthode naturelle pour lutter contre l'hypertension

Article mis à jour le 

Rien ne vaudrait une bonne sieste pour limiter l'hypertension
Rien ne vaudrait une bonne sieste pour limiter l'hypertension

Le Docteur Manolis Kallistratos et son équipe ont présenté les résultats d'une étude devant l’European Society of cardiology, le congrès européen de cardiologie. Dans le cadre de leurs recherches, ces spécialistes des maladies cardiaques ont révélé que la sieste est un excellent moyen de diminuer les risques liés à l’hypertension.

Bonne nouvelle pour les hypertendus adeptes de la sieste, le petit somme qu’ils s’accordent après le repas de midi ferait baisser leur pression artérielle et limiterait ainsi les risques d’accident vasculaires. D’après la nouvelle étude grecque présentée lors du congrès de cardiologie à Londres, une heure de sieste aurait des effets positifs sur la tension.

La sieste, un remède miracle ?

L’étude menée par le Docteur Manolis Kallistratos a été effectuée sur 386 personnes ayant environ 60 ans, toutes souffrant d’hypertension et grands adeptes de la sieste. Les chercheurs ont passé au crible leurs habitudes quotidiennes, leur sieste, la durée de leur sommeil et leur pression artérielle à domicile ou en cabinet médical. L’occasion d’observer qu’au cours de la sieste, la tension artérielle des sujets diminuait. Pendant une heure de sommeil, le docteur Manolis Kallistratos et son équipe ont observé une diminution de la pression artérielle de près de 6 mmHg.

D’après les chercheurs, le fait que la pression artérielle systolique baisse au minimum à 2 mmHg diminuerait les risques d’accident cardiovasculaires de 10%. La tension artérielle se réduisant de 6 mmHg lors de la sieste, les adeptes de cette pratique bénéficieraient donc d’une plus grande longévité.

Malgré tout, la sieste n’est pas une alternative aux médicaments hypertenseurs, même s’il s’agit d’un excellent remède naturel.

 

Sources : sciencesetavenir, ouest-france