SmartGlass : quand la Xbox s'infiltre sur iPad

Article mis à jour le 

Et si votre smartphone ou tablette vous permettait de contrôler votre console de jeu vidéo ? Disponible depuis peu sur l'App Store, l'application SmartGlass offre désormais la possibilité aux possesseurs d'iPhone et/ou d'iPad d'interagir avec la Xbox 360. Un gadget bienvenu.

Peu de temps après s'être invitée sur les terminaux Android, la console de Microsoft débarque désormais sur les smartphones et tablettes d'Apple. Le concept de l'application SmartGlass est enfantin : il suffit d'effleurer l'écran de son iPad ou iPhone pour faire défiler les menus de la Xbox 360. À noter que le clavier tactile des appareils iOS se révèle particulièrement adapté pour rédiger des messages ou encore insérer des adresses lorsque l'on navigue sur le web. De quoi faire oublier les manettes de console et leur saisie pénible.

Plutôt que de reprendre la présentation de l'écran de télévision, SmartGlass fait office d'écran auxiliaire. Ainsi, lors d'une partie ou pendant le streaming de films ou de musique, le programme affiche des informations complémentaires dont ne dispose pas la télévision. Par ailleurs, les "gamers" seront heureux de pouvoir accéder via cette nouvelle application à leur avatar, aux réseaux sociaux mais aussi à la liste de leurs succès (remportés au fil de leurs parties).

À en croire le site internet américain The Verge, le rapprochement entre la console de Microsoft et les tablettes ne serait pas prêt de s'arrêter. La firme de Redmond serait actuellement en plein développement d'une déclinaison exclusivement dédiée au jeu vidéo de sa fameuse tablette Surface. Et les rumeurs parlent déjà d'une "Xbox Surface". Pour l'heure, aucune indication n'a encore été donnée quant au degré de convergence de l'appareil avec la Xbox 360. La "Xbox Surface" devrait en tout cas être à même d'accéder à la boutique de films et de musiques de Microsoft.

Alors que Nintendo s'apprête à sortir à la fin du mois de novembre sa fameuse Wii U accompagnée d'une tablette dédiée, Microsoft frappe un grand coup