Sommeil : pourquoi s'endort-on si difficilement le dimanche soir ?

Article mis à jour le 

Lundi matin. Voilà quelques minutes, déjà, que le réveil a sonné mais vous ne parvenez toujours pas à décoller vos paupières. Une chose est sûre : vous avez très mal dormi cette nuit. Selon une récente étude américaine, ce phénomène touche près de 40 % de la population. Tant et si bien que le dimanche n'est autre que la soirée de la semaine où trouver le sommeil est le plus délicat.

D'après une étude américaine rapportée par le Huffington Post, la nuit de dimanche à lundi n'est autre que le moment le plus difficile pour trouver le sommeil. C'est en tout cas ce que soulignent 39 % des Américains interrogés par SundaySleep. Il faut dire que s'endormir paisiblement implique de trouver la bonne posture, mais également d'avoir l'esprit tranquille – ce qui n'est pas toujours le cas à quelques heures de la reprise du travail.

À noter que parmi les soirées les plus désagréables, le samedi arrive en seconde position de l'étude, 19 % des personnes sondés considérant que Morphée peine à trouver leur chemin ce soir là. Cette conclusion n'est pas rare : en 2009, 60 % des Britanniques disposant d'un emploi avaient indiqué qu'il n'était vraiment pas évident pour eux de trouver le sommeil.

Comment expliquer le phénomène ?

Pour le spécialiste américain du sommeil Michael J. Breus, les principales causes de ce phénomène sont en grande partie à chercher du côté du décalage horaire. Compte tenu du fait que nous sommes nombreux à veiller plus tard que d'habitude le samedi soir, il nous est plus difficile, une fois le dimanche soir venu, de nous endormir. Autrement dit, le fait de profiter de son vendredi soir et de son samedi soir dérègle notre horloge interne – un peu comme si nous avions voyagé d'un bout à l'autre de la planète.

En outre, d'après SundaySleep, le stress contribuerait, lui aussi, mais dans une moindre mesure, à perturber notre nuit de dimanche à lundi. Ainsi, nous serions nombreux à appréhender la semaine de travail qui nous attend, lorsque nous posons la tête sur l'oreiller. De fait, pour 48 % personnes ayant participé à l'étude et travaillant à temps complet, plonger dans le pays des songes n'est pas chose aisée

Comment l'éviter ?

Résultat : il faudrait mieux, selon Michael J. Breus, respecter nos horaires de sommeil. Ainsi, si vous avez veillé plus tard que d'habitude, il est donc préférable de faire l'effort de se réveiller à l'heure habituelle. Vous pouvez aussi, si cette solution un peu radicale ne vous convient pas, consulter nos conseils pour mieux dormir.

Sources : SundaySleep, HuffPost