SpaceX réussit l’exploit de faire décoller puis atterrir une fusée

Article mis à jour le 

Elon Musk a battu le "record" établi par Jeff Bezos
Elon Musk a battu le "record" établi par Jeff Bezos

Une première dans toute l’histoire spatiale : le premier étage d’une fusée Falcon 9 de SpaceX lancée en orbite a pu ensuite de nouveau atterrir sur Terre.  Une prouesse qui ouvre de nouvelles possibilités, et qui devrait permettre d'importantes économies.

Le futur géant de l’aéronautique SpaceX est parvenu lundi 21 décembre à faire décoller une fusée Falcon 9 puis à récupérer son lanceur quelque minutes plus tard sur une plateforme en mer. Concrètement, cette dernière a envoyé 11 satellites en orbite autour de la Terre, avant de faire revenir le premier étage de son lanceur sur Terre. C’est la première fois qu’une telle opération est menée à bien dans l’histoire spatiale.

Dans l’ensemble, onze minutes de vol auront été nécessaires jusqu’à l’atterrissage. La fusée Falcon 9 s’est élancée depuis Cap Canaveral en Floride (États-Unis) à 20h29. Une fois l’ascension en orbite réalisée, le premier étage de la fusée - le dispositif qui lui garantit la puissance suffisante au décollage - a été décroché avant de repartir vers la Terre. Dans le même temps, le deuxième étage poursuivait quant à lui sa course pour propulser les satellites dans l’espace. Or, le tout grâce à des moteurs permettant de ralentir sa chute, le premier étage s’est posé en douceur onze minutes après le décollage, à la verticale. Les satellites de la société de communication Orbcomm ont pour leur part été envoyés en orbite comme prévu.

 

Une avancée qui devrait permettre d’amples économies

Concrètement, le fait de pouvoir récupérer un lanceur après chaque décollage va permettre de réaliser des économies considérables. Rappelons que SpaceX avait d’ores et déjà tenté - sans succès - de faire atterrir un de ses lanceurs sur une plateforme en mer.

Quant à Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, ce dernier avait le premier réussi à faire atterrir une fusée New Shepard à la suite d’un vol suborbital. Mais à la différence d’Elon Musk, le lanceur n’était pas allé jusqu'en orbite - une opération moins complexe d’après les spécialistes.

 

Sources : nouvelobs, lexpress