Star Wars VII : quand Disney boycotte les figurines de l’héroïne Rey

Article mis à jour le 

Les jouets Star Wars auront mis le temps avant d'intégrer définitivement le personnage de Rey aux côtés des protagonistes masculins...
Les jouets Star Wars auront mis le temps avant d'intégrer définitivement le personnage de Rey aux côtés des protagonistes masculins...

Rey, l’héroïne du Réveil de la Force, aurait été délibérément écartée des produits dérivés Star Wars. L’argument avancé pour expliquer cette décision n'est pas sans défrayer la chronique : les garçons ne désireraient pas selon Disney de jouets avec un personnage féminin. Révélation qui a provoqué un large mouvement de contestation sur les réseaux sociaux.

#WheresRey ("Où est Rey"), c’est le hashtag qui a émergé sur les réseaux sociaux après la révélation du site internet américain Sweatpants & Coffee. Celui-ci a indiqué que Disney a volontairement choisi de retirer l’héroïne des jouets Star Wars pour ne pas contrarier les petits garçons ne souhaitant pas jouer avec une fille. Le site souligne, en s’appuyant sur la divulgation d’un fabricant de jouets, que les directives données par Disney étaient de bien distinguer les produits pour filles et pour garçons, en réalisant des sets distincts. Sans compter la nécessité de "marginaliser les personnages féminins dans les produits non spécifiquement markétées pour les filles".

Et pour cause : le personnage fétiche du septième volet de Star Wars, Rey, ne figurait pas parmi les échantillons de figurines du Faucon Millenium ou encore du jeu Monopoly Star Wars (Hasbro). Même si les concepteurs ont en définitive fait machine arrière afin d’enrayer la polémique. De son côté, Disney a soutenu dans un communiqué que l’absence de Rey dans les jouets était une stratégie mise en œuvre pour éviter que l’intrigue du film ne s’ébruite avant l’heure. Pas de quoi éteindre la polémique.

Compte tenu de l’absence de Rey dans les principaux jouets Star Wars, des fans ont façonné leurs propres figurines. Tandis que les fabricants et concepteurs de jouets de Disney travaillent d’arrache-pied pour la faire figurer parmi les nouvelles gammes de produits. Pas sûr que cet incident ne mette tout à fait hors de cause Disney, taxé de sexisme et de misogynie par les internautes.

 

Sources : 20minutes, lefigaro