Sucer la tétine de son bébé réduit les risques d’allergies

Article mis à jour le 

Et si la salive des parents était un bon moyen d’éviter les allergies ? Si cette idée peut décontenancer, elle se revèle vraie d’après une récente étude suédoise. Cette pratique réduirait considérablement le risque de développer de l’asthme, de l’eczéma et des allergies pour le nourrisson.

Une étude suédoise publiée dans la revue Pediatrics démontrerait que les enfants dont les parents auraient sucé leur tétine avant de la remettre dans leurs bouches seraient moins susceptibles de développer des allergies.

Moins d’allergies grâce à la salive

Les chercheurs ont analysés 184 enfants à fort risque d’allergie. Ils les ont suivis jusqu’à l’âge de 3 ans. Durant ces années, les parents ont été questionnés sur la façon dont ils alimentaient et allaitaient leurs nourrissons. 123 de ces bébés ont également fait usage d’une tétine dont le nettoyage variait selon les foyers, 65 des parents interrogés déclaraient la sucer avant de la rendre à l’enfant, certains la rinçait, d’autres la passait sous l’eau bouillante.  

Au bout de 18 mois, les chercheurs ont conclu que ceux dont les tétines avaient été nettoyées par la salive des parents avaient des risques plus faibles de développer de l’eczéma (63 %), de l’asthme (88 %) et des allergies. Par ailleurs, les chercheurs ont analysé la flore salivaire d’enfants âgés de 4 mois, selon la façon de nettoyer la tétine. Ils ont remarqué de grandes différences dans les variétés de bactéries présentes dans la salive.

Un environnement microbien  pour limiter les allergies

Pour les chercheurs l’explication relève de la transmission de la salive des parents. Les germes contenus dans la salive permettent une stimulation précoce du système immunitaire. L’étude montre donc qu’une exposition à un milieu microbien peut être une bonne chose pour le nourrisson, cela permet entre autre la réduction d’allergies.

D’autres études tendent à prouver que trop aseptiser l’environnement de son enfant peut freiner son développement immunitaire. Des précédentes expériences menées dans des fermes bavaroises ont donc montré que l’exposition aux bactéries réduit le risque d’allergies.

Même si l’étude est intéressante, certains professionnels de la santé recommandent de faire attention et de ne pas prendre cette pratique comme une habitude. Interrogé par le Figaro, le docteur Bertrand Delaisi, secrétaire général adjoint de la Société française de pédiatrie, déclare que la transmission de salive peut également être synonyme de transmission de virus, d’herpès mais également de caries dentaires.

Sources : Le Figaro