Le “syndrome” du retardataire chronique expliqué par la science

Article mis à jour le 

Comment expliquer le phénomène des retardataires chroniques ?
Comment expliquer le phénomène des retardataires chroniques ?

Certaines personnes ont du mal à arriver à l’heure à leurs rendez-vous. Selon Ron Helpman, spécialiste des comportements retardataires, plusieurs raisons expliquent ce retard chronique, notamment l’habitude, la paresse et des difficultés à évaluer le temps qui passe.

Un certain nombre d’individus arrivent systématiquement en retard à leurs rendez-vous. Ron Helpman, thérapeute spécialisé dans les comportements retardataires, avance plusieurs causes à ce manque de ponctualité.

Une étude réalisée en 2001 a conclu que les personnes ambitieuses ont une bonne notion du temps et n’arrivent jamais en retard. En revanche, celles qui ont la fibre artistique auraient du mal à évaluer le temps sans leur montre. Sans nier les résultats de cette étude, Ron Helpman avance plusieurs autres causes expliquant le retard systématique. Certains retardataires seraient des idéalistes chroniques. Ils auraient autrement dit tendance à sous-estimer la durée du trajet et à ne pas prendre en compte le temps d’attente de l’ascenseur, celui nécessaire pour rejoindre leur voiture ou pour se garer... D’autres appuient sur la fonction snooze du réveil lorsque ce dernier sonne ou ont acquis l’habitude de partir au dernier moment.

Quel comportement adopter ?

Le spécialiste conseille de ne pas mépriser le comportement du retardataire pour ne pas instaurer un cercle vicieux. Selon Ron Helpman, un reproche peut induire un sentiment d’incompréhension chez ces individus. Ils peuvent alors rester indifférents à la ponctualité, car ayant l’impression de faire beaucoup d’efforts sans pour autant satisfaire leur entourage.

 

Sources : slate, psychologies

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : nature