Les tablettes tactiles diminueraient le vocabulaire de nos enfants

Article mis à jour le 

Les enfants des générations à venir pourraient manquer de vocabulaire. Ce n’est ni la faute aux parents ou à l’éducation, mais tout simplement la conséquence des nouvelles technologies. D’après une étude britannique, tablettes, smartphones et autres supports visuels à la pointe de la technologie seraient un frein à l’apprentissage du langage chez les jeunes enfants.

Alors qu’usuellement, les consoles de jeux, ordinateurs et jeux vidéo sont pointés du doigt pour leurs conséquences néfastes sur le développement des enfants, la "génération iPad" est à nouveau au centre d’une nouvelle étude. D’après une étude anglaise, l’utilisation de supports visuels, tels que les tablettes tactiles et les ordinateurs, par les jeunes enfants, diminueraient leur capacité de mémoriser du vocabulaire.

L’apprentissage par la parole et les sons

En menant une expérience sur 27 enfants, le chercheur Marco Catani a remarqué que l’apprentissage des mots passait avant tout par l’oral. L’équipe de scientifique de l’Institut de psychiatrie du King’s College de Londres a scanné les cerveaux des volontaires pendant qu’ils apprenaient des mots inventés.

Les résultats ont montré qu’une zone du cerveau, le faisceau arqué, avait un rôle primordial dans l’apprentissage de nouveaux mots. Cette partie du cerveau, responsable du décodage des sons, serait liée à l’élocution. En clair, l’initiation à de nouveaux mots doit obligatoirement passer par la parole.

En outre, cette découverte autour de cette zone du cerveau peut être utile à l’avenir pour mieux comprendre les troubles dyslexiques ou ceux liés à l’autisme.

Faut-il avoir peur des tablettes numériques ?

D'après le docteur Catani, l’apprentissage d’un mot passe par plusieurs étapes. D’abord par l’écoute, puis en le répétant et enfin en l’incluant dans les conversations où il sera vraiment assimilé et permettra d’enrichir le vocabulaire.

Or, ce qui inquiète le docteur, c’est la tendance globale à être happé par les tablettes tactiles et les autres supports visuels. Aujourd’hui, beaucoup d’enfants passent par les tablettes tactiles pour l’apprentissage de nouveaux mots et concepts. Si le point fort de ces tablettes reste le visuel, elles n’offrent pas pour autant une conversation interactive avec l’utilisateur. La crainte serait donc que les générations futures aient un vocabulaire plus limité, sachant qu’en moyenne une personne adulte connait près de 30 000 mots de vocabulaire. Il est donc nécessaire de conserver une tradition orale pour maintenir des conversations avec nos enfants.

Cependant, pas la peine non plus de supprimer les tablettes tactiles pour nos enfants. L’important est surtout de savoir bien contrôler l'usage qu’ils en font. D’abord, et comme le préconise l’Académie des Science, en utilisant des écrans différenciés selon les âges. Puis, en prenant en compte que certaines interactions audio et vidéo peuvent avoir lieu sur certains supports numériques, bien qu’elles ne remplacent pas pour autant les conversations et les échanges vocaux dès le plus jeune âge.

Sources : NouvelObservateur et TopSanté