Que tailler dans son jardin en hiver ?

Article mis à jour le 

La saison froide est là, votre jardin réclame un soin et une attention spéciale pour passer les fêtes sans que rien de fâcheux n’arrive à vos plantes d’extérieur. Pour préparer le prochain cycle de floraison, certaines d’entre elles ont par ailleurs besoin d’être taillées selon quelques principes de base du jardinage.

Les rosiers, qui n’ont pas besoin de protection contre le froid, peuvent être pré-taillés, pas trop court. La véritable taille a lieu à la fin de l’hiver, quand le risque de gel est passé. Dans tous les cas, éviter de couper quand il fait froid, pour ne pas abîmer cette plante.

Les géraniums devront être protégés contre le froid, rentrés en cas de gel, et pour que leur prochaine floraison soit abondante, il est préférable de les mettre à l’abri de la lumière pour les laisser se reposer, jusqu’en janvier, puis de les tailler très court en avril avant de les ressortir.

Décembre est surtout le mois où, si ce n’est pas déjà fait, il faut débarrasser le jardin des dernières feuilles mortes, tailler les dernières fleurs vivaces, les fleurs d’été (campanules, par exemple) 10 cm au dessus du sol, « démonter les massifs » selon l’expression consacrée. Non seulement esthétique, le fait de couper les fleurs mortes répond à une considération d’ordre sanitaire : les parasites et autres maladies qui ont pu se développer sur celles-ci seront éliminés par cette taille.

Si vous essayez de planter une nouvelle espèce de fleur, vous pouvez déposer à ses pieds un petit tas de feuilles mortes qui l’aidera à démarrer. Les fleurs vivaces comme l’althéa doivent normalement avoir été taillées au mois de novembre, mais si ce n’est pas encore fait aux premières vagues de gel, mieux vaut attendre février. Les arbres fruitiers qui fleurissent en été, comme le pommier, le poirier, ou l’olivier de bohème, doivent eux être taillés au cours de l’hiver, de façon à préparer leur floraison.