Taper un SMS en marchant droit est impossible (et risqué)

Article mis à jour le 

D’après une étude tout juste publiée, les personnes lisant ou envoyant un SMS tout en marchant ne parviennent pas à conserver leur trajectoire, ce qui aurait tendance à dérégler le corps tout entier. En outre, ce phénomène serait responsable de nombreux accidents, principalement dus à l’inattention.

Vous vous en doutiez : le fait d’envoyer un SMS depuis son téléphone portable tout en se déplaçant remet en cause la posture et l’équilibre du corps. Résultat, entre écrire ou marcher, mieux vaudrait choisir. D’après une étude australienne, cette pratique nous empêcherait d’une part de marcher droit, mais elle serait qui plus est déconseillée pour le corps. Non contente de remettre en cause la posture et l’équilibre, elle serait un véritable danger pour les personnes ayant l’habitude de trébucher. Pour la revue high-tech Plos One, aucune étude n’avait jusqu’à aujourd’hui abordé les conséquences physiologiques d’un outil de communication tel que le smartphone.

Afin d’établir ce diagnostic, les chercheurs ont réuni 26 jeunes hommes et jeunes femmes. Les participants ont été amenés à parcourir en ligne droite une distance d’une dizaine de mètres. Le premier passage consistait à marcher sans téléphone portable, le second en lisant un SMS et le troisième en écrivant un texto, à chaque fois en marchant. Chacun des mouvements des volontaires ont été mesurés grâce à un système vidéo en trois dimensions d’analyse des mouvements.

Taper un SMS en marchant, c’est se déplacer comme un robot

En conclusion, les scientifiques ont observé que le fait de taper et d’envoyer un SMS en se déplaçant, et dans une moindre mesure en lisant sur son téléphone, altérait considérablement les mouvements du corps. Les personnes analysées ayant envoyé des messages marchaient par exemple beaucoup plus lentement et dérivaient considérablement de leur trajectoire. Mais ce n’est pas tout : la chose la plus notable est que ces derniers bougeaient fortement leur tête, et ce en dépit du fait que les mouvements des bras et de la tête étaient coordonnés avec le tronc pour stabiliser la main tenant le smartphone et améliorer la lecture ou l’envoi du SMS.

Ainsi, nous adoptons tous une attitude spécifique pour garder les yeux sur l’écran. Le chercheur à l’origine de l’étude, Siobhan Schabrun, indique au Daily Mail que cette dernière s’apparente à celle d’un robot. Et d’expliquer que les bras, le tronc et la tête sont comme "verrouillés" ensemble, ce qui a pour effet de limiter le nombre de mouvements entre nos différents éléments corporels.

Finalement, le principal danger lié à cette pratique serait sans surprise la collision entre piétons, avec un obstacle ou encore une voiture. Pour rappel, nombreux sont les rapports ayant ces dernières années fait état de l’implication de personnes écrivant un SMS en marchant dans un accident de la circulation. Certaines d’entre elles ont même perdu la vie en trébuchant sur une voie ferrée ou sur la route. Résultat, mieux vaut donc s’arrêter pour envoyer un texto. D’autant plus que les applications smartphone permettant d’éviter les poteaux ne sont pas infaillibles…

Sources : DailyMail, Metronews, HuffingtonPost