Les tarifs bancaires reculent légèrement en 2014

Article mis à jour le 

Bonne nouvelle pour les consommateurs : les tarifs bancaires reculent cette année. C'est en tout cas la conclusion du comparateur de banques en ligne Panorabanques, qui a étudié pas moins de 157 établissements financiers.

Selon le diagnostic établi par le comparateur de banques en ligne Panorabanques, les frais bancaires de base (chéquier, découvert, carte) baissent de 1,91 % en 2014. Ainsi, chacun des Français payera en moyenne 187,31 euros à sa banque cette année. À noter que les frais du consommateur moyen se partagent en trois parties plus ou moins équivalentes : ceux relatifs à la carte bancaire (61,65 euros), ceux liés aux dépassements de découverts (58,91 euros) et le reste pour les frais annexes comme les virements, la tenue de compte ou encore l'assurance des moyens de paiement (66,75 euros). Résultat, toujours pour un consommateur moyen, la facture perd 4,40 euros en 2014. Mais attention néanmoins, car tous les consommateurs ne verront pas leur facture diminuer de la même manière, l'utilisation du découvert pesant lourd dans la balance.

Quoi qu'il en soit, les frais de dépassement, à savoir les fameuses "commissions d'intervention" perçues par la banque quand on essaye de payer par chèque, prélèvement ou virement et que l'autorisation de découvert est dépassée, diminuent cette année. Cette pratique coûte désormais 58,91 euros au portefeuille du consommateur moyen contre 64,10 l'an passé, soit une économie de 5,22 euros. Ce phénomène s'explique toutefois par la loi bancaire, qui limite les frais à 8 euros par opération et les plafonne à 80 euros par mois, depuis l'été dernier. De fait, un certain nombre d'établissements bancaires ont été amenés à revoir leurs prix à la baisse, comme la Banque populaire occitane (14 à 8 euros), la Société générale (8,75 à 8 euros) ou encore BNO Paribas (8,50 à 8 euros).

L'augmentation des frais de tenue de compte

Toutefois, comme le met en évidence Panorabanques, certaines banques ne vont pas hésiter à compenser leur baisse de revenus liés aux commissions d'intervention en augmentant ce que l'on appelle les "frais de tenue de compte", et d'une manière générale les tarifs bancaires dits "standards". Ainsi, le nombre de banque facturant ces derniers, dont les modalités sont floues, est passé de 53 en 2013 à 73 cette année. De fait, les Français vont payer 14 % de frais de compte en plus (7,52 euros en moyenne) – ces frais sont passés de 0 à 18 euros par an à la Bred, d'après Panorabanques… En outre, s'ajoutera à cela une légère augmentation du prix de la carte bancaire.

Sources : Panorabanques, Les Echos