Les tarifs des mutuelles connaitront une augmentation modérée en 2014

Article mis à jour le 

Annoncée par le président de la Mutualité française, Eric Caniard "l'évolution moyenne du prix des contrats sera celle des dépenses de santé, de l'ordre de 2,5 % à 3 % l'an prochain". Une hausse contenue contrairement aux années précédentes en raison des choix du gouvernement de limiter les taxes dans le domaine de la santé.

Une mini-hausse bienvenue

D'après l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, les tarifs des mutuelles ont augmenté de 44 % entre 2001 et 2011. Cette hausse de 2,5 à 3 % pour l'année 2014 semble donc plus que raisonnable.

Etienne Caniard, président de la Mutualité française a précisé au journal les Echos que les hausses préalables étaient "largement dues aux taxations". Or les récentes annonces de Marisol Touraine, la ministre de la Santé, ont assuré qu'aucune nouvelle taxe ni de déremboursements de médicaments n'étaient prévus, permettant ainsi aux mutuelles de ne pas augmenter leurs tarifs de manière excessive.

En France en moyenne, 75 % des dépenses de santé sont prises en charge par la Sécurité Sociale, 15 % par la mutuelle, 10 % par le patient. 7 % de la population n'a pas les moyens financiers d'avoir une complémentaire.

Il est à noter que la part des dépenses de santé consacré par les ménages a doublé entre 2001 et 2009, entre autre en raison des fortes hausses des tarifs des mutuelles.

Les mutuelles favorables au tiers payant

La Mutualité française regroupe près de 500 mutuelles. Eric Caniard s'est dit très favorables à l'instauration du tiers payant. Il espère également pouvoir mettre en place le système pour tous les patients avant 2017, bien qu'il reste de nombreuses questions techniques à régler pour faciliter la mise en place du système notamment auprès des médecins.

plein medicaments © nafaar - Flickr

Sources : Économie Matin et L'Expansion