Tesla et Solar City offrent l'autonomie énergétique à une île du Pacifique

Article mis à jour le 

Tesla et Solar City offrent l'indépendance énergétique à une île du Pacifique
Tesla et Solar City offrent l'indépendance énergétique à une île du Pacifique

Elon Musk, CEO de Tesla Motors et récemment de Solar City, a transformé Ta’u, dans les îles Samoa américaines, en vitrine pour ses produits. Dans le cadre d’un projet financé par des opérateurs locaux, le consortium issu de la fusion de ces deux entreprises vient en effet d’y installer 5 328 panneaux solaires.

Les 600 âmes vivant sur l’île Ta’u disposent désormais d’une autonomie totale en électricité. L’ingénieur et entrepreneur sud-africain profite de ce projet pour prouver aux plus sceptiques l’efficacité de ses produits.

La théorie du champ unifié à l’épreuve

Ce projet réalisé sur Ta’u met à l’épreuve la théorie du champ unifié formulée par Elon Musk. Il prouve ainsi que chacun peut produire la quantité d’électricité dont il a besoin grâce au Powerpack. Les installations sur cette petite île comprennent 5 328 panneaux solaires fabriqués par Solar City et fournissant 1,4 mégawatt à l’heure. Toute cette énergie est stockée dans 60 accumulateurs au Lithium développés par Tesla Motors et produits dans sa Gigafactory..

Une alternative aux groupes électrogènes

Jusqu’alors, cette petite île située à 6 400 km des côtes des États-Unis utilisait des groupes électrogènes pour subvenir à ses besoins en électricité. Ce projet dirigé par l’Agence américaine de protection de l’environnement ou EPA et le Département de l’Intérieur ou DOI permet à l’île Ta’u de ne plus dépendre du bateau assurant la livraison du gasoil nécessaire aux générateurs. D’après Elon Musk, ces installations permettront à l’île d’économiser jusqu’à 440 000 litres de carburant par an.

Cet article a recueilli 7 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : high tech